M A R V E L . E V O L U T I O N
Viktor Leiden - Le Seefahrer
RSS
RSS
Une fois votre fiche de personnage, journal intime, relationship et gestion des RPs de créés,
copiez les liens des pages, et collez-les dans votre Profil dans les champs appropriés.
Les joueurs auront directement accès aux informations de votre personnage.
Signalez vos absences à vos amis en allant dans votre Profil et en indiquant la durée.
Les joueurs seront ainsi informé de votre inactivité.
Utilisez la liste des liens utiles pour naviguer rapidement sur le forum.
Après validation, si vous souhaitez modifier votre personnage (race, pouvoirs...),
veuillez suivre les indications données.
Si vous rencontrez sur le forum un membre que vous n'appréciez pas et vous que aimeriez éviter,
allez dans la gestion des "Amis & Ignorés" dans votre profil.
Lisez attentivement le scénario Civil War afin de comprendre la situation actuelle du jeu.
Dans le jeu, vous avez connaissance de certaines informations concernant les autres groupes,
mais votre personnage lui n'est pas censé connaître ces informations (missions, lieux de rencontre, membres...).
N'abusez pas de toutes ces informations qui vous sont partagés, restez CRÉDIBLES.
Vous devez respecter la logique du niveau de votre personnage comme ça l'est indiqué dans le sujet
Système des Niveaux, dans ce même sujet, vous avez toutes les infos concernant les pouvoirs.
Les multi-comptes sont autorisés pour vos personnages inventés.
Toutefois, vous n'avez droit qu'à un seul personnage Marvel par joueur.
Lorsque vous souhaitez changer d'affiliation, faites-en la demande dans le sujet des Groupes.
Arrivé au niveau 3, les apprentis devront passer une épreuve finale (examen),
accompagné d'un ancien. En savoir plus.
Consultez le lexique pour connaître l'origine de certains lieux, objets...
Veuillez remplir le formulaire de votre Profil et de la Feuille de Personnage.
Consultez régulièrement le Panneau d'Affichage des affiliations pour être tenu informé de leurs activités.
Vous pouvez participer à la vie du forum et aider le Staff à améliorer l'organisation.

Partagez|

Viktor Leiden - Le Seefahrer

<
avatarViktor Leiden
Date d'inscription : 05/02/2008
Nombre de messages : 6
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
Race:
Pouvoirs:
http://www.terabithia.forumactif.com
MessageSujet: Viktor Leiden - Le Seefahrer
Mer 6 Fév - 18:56

    Nom : Leiden

    Prénom : Viktor

    Pseudo : Le Seefahrer

    Âge : 43 ans

    Race : Mutant

    Clan : Neutre

    Caractère : Le caractère du Seefahrer, alias Viktor Leiden, a beaucoup évolué selon son âge et les évènements qui survenaient dans son entourage. Au départ, quand il n'était qu'un bébé, il était comme tout le monde une pâte à modeler pret à recevoir toute éducation que l'on voudrait bien lui inculquer. Mais il afficha un caractère bien distinct dès ses six ans : nettement plus avancé que les autres à l'école, résonnant comme un adulte, il fut l'object de beaucoup d'études. Un psychologue pour enfant expliqua un jour à ses parents, Gloria et Hans Leiden, que leur enfant était surdoué. Ils comprenaient tout à fait et saisissait l'ampleur de la chance qui leur était offerte. Leur enfant serait spécial, et en bien... Mais pouvaient-ils se douter à quel point leur enfant serait « spécial » ?

    __Après ses dix ans, comme vous le verrez dans l'histoire, Viktor a commencé à s'enfoncer dans la dépression, pour tant de raisons. Il ne parlait à personne et ne manifestait aucune souffrance intérieure, mais encaissait et encaissait sans en finir. Mais un changement survint, un changement brutal, qui le remonta et lui redonna une certaine confiance en lui-même. Viktor eu enfin une amie. Mais je ne veux pas vous raconter ce que je vous raconterais dans l'histoire. Viktor avait enfin dans sa vie ce qu'on pourrait qualifier de « bonheur ». Il redevint dans la normalité, avec ses amis et ses ennemis, puis après quelques mois, rechuta.

    __Après ses quinze ans, ses parents moururent. Il était seul. Dépression depuis cinq ans. Tant et tant de tentatives de suicide avait défilé devant ses yeux, aussi vaines que son immense savoir qui ne servirait donc à rien. Il passait ses journées à dessiner, était nourri jusqu'ici par ses parents. Mais maintenant, il était seul. Il n'y avait plus personne, il n'avait plus qu'une chose à faire. Et cette fois-ci, ça a bien faillit marcher... Heureusement, non. Il fut transféré aux urgences, après qu'un passant l'ait vu sauter du troisième étage d'un bâtiment proche et s'écraser sur sa voiture. Il n'était pas mort sur le coup ; il avait encore une chance.

    __Il se rétablit vite. Le seul problème était qu'il ne se souvenait plus de rien. Il redevint une pâte à modeler à façonner. Il ne savait plus rien, mais sa faculté à apprendre et à raisonner n'était pas partie. Il ne s'était pourtant pas rendu compte d'une chose capitale : il était désormais capable de choses étranges...

    __Il accepta son pouvoir comme un don du ciel. A trente ans, il était maintenant un vrai optimiste solitaire, toujours aussi doué, mais maintenant doté de quelque chose que les autres pouvaient considérer comme une tare mais que lui adorait plus que tout. C'était une des seules choses en lui qu'il aimait. C'était une contradiction ressortissante chez lui : un optimiste qui ne s'aime pas, ça ne court pas les rues !

    Pouvoirs : En allemand, Der Seefahrer signifie « Le Navigateur ». Le pouvoir de Viktor est en effet une sorte de voyage, du moment que l'on peut considérer l'avenir comme l'océan et les rêves comme un navire. Viktor, dès qu'il s'endort, se projète inconsciemment dans l'avenir, voit se qui va se être important pour lui sans le vivre vraiment.

    ~> Premier stade : Vision floue, quasi inaudible
    ~> Second stade : Apparition des premiers sons distincts
    ~> Troisième stade : Clarification de l'image
    ~> Quatrième stade : Projection de plus en plus loin dans le futur
    ~> Cinquième stade : Choix de la vision


    Famille & Origine(s) : La famille maternelle de Viktor est Anglaise, de la ville d'Oxford. Sa famille paternelle vient de Nuremberg, en Allemagne. Elle à migré jusqu'en France puis jusqu'à New York où Viktor est né quand Adolphe Hitler est arrivé à la chancellerie. A ses quinze ans, ses parents ont choisi de vivre à Washington pour que le père ait un meilleur emploi. Malheureusement leur mort est survenue peu de temps après.

______________________________________________________________________



Dernière édition par le Lun 18 Fév - 9:24, édité 8 fois
avatarViktor Leiden
Date d'inscription : 05/02/2008
Nombre de messages : 6
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
Race:
Pouvoirs:
http://www.terabithia.forumactif.com
MessageSujet: Re: Viktor Leiden - Le Seefahrer
Mer 6 Fév - 18:56

    Histoire : Viktor est né à New York, où la famille de son père était venue s'installer après leur fuite de Nuremberg, causée par la montée du nazisme. Hans Leiden épousa une québécoise du nom de Gloria Damian. Ils eurent deux fils, dont un mort juste avant la naissance de Viktor à l'âge de 4 ans. Les parents délaissèrent quelque peu leur fils, car la mère dut effectuer des ménages pour compenser le peu d'argent que rapportait l'emploi en quincaillerie de son mari. A ses cinq ans, ses parents décidèrent de le faire entrer à l'école, même s'il aurait alors une année d'avance, car ils ne pouvaient plus se permettre de payer une nourrice. Ils n'avaient qu'une crainte : que leur fils soit en retard à côté des autres. Et pourtant, ce fut loin d'être le cas...

    __Viktor était en effet tout simplement particulier, bien plus logique que les autres. Il sut écrire et lire au bout de deux semaines seulement, alors qu'il n'était jamais allé en maternelle ; son esprit était étrangement créatif, et il avait une mémoire aussi puissante que celle d'un adulte. Un jour, le directeur de son école l'emmena dans une salle informatique et lui fit passer un test de Q.I. L'enfant comprit presque simultanément le fonctionnement de l'ordinateur et répondit à chacune des questions rapidement. A en croire les résultats, l'avance que l'enfant avait sur les autres était effrayante. C'était la première fois que le directeur voyait cela : un enfant apparemment surdoué dans son école. Les parents furent contactés et on proposa de lui faire sauter des classes. Les parents refusèrent, car même si l'intelligence proéminente de leur fils les étonnait et les effrayait quelque peu, ils ne pouvaient pas faire cela à leur enfant : qui sait combien il souffrirait plus tard d'être si petit et fragile parmis une classe de brutes bêtes et méchants ? Ils dirent aussi à Viktor de ne pas parler de cette particularité à tout le monde. Non pas qu'ils aient honte, ils étaient au contraire fiers ; mais ils savaient que les autres enfants le haïraient pour cette petite différence...

    __Après ses dix ans, Viktor entra au collège. Il ne fallut que deux semaines aux les professeurs pour constater qu'il n'avait aucun ami, que tout le monde passait son temps à le rabaisser plus bas qu'il ne se mettait lui-même, et qu'il se faisait régulièrement agresser dès qu'il posait le pied en dehors du collège. Il se laissait faire. Les responsables contactèrent les parents et les avertirent ; il y eu des rendez-vous avec le Proviseur. Les psychologues s'allièrent aux parents pour aider l'enfant mais ils n'y parvinrent pas. Viktor était toujours méprisé, insulté ; même les pires sanctions n'arrêtèrent pas la cruauté des enfants pour eux-mêmes. Viktor ne parlait pas, il ne racontait rien. Il ignorait les autres même s'il sentait les coups, encaissait et encaissait dans son pauvre coeur. Il courait droit à la dépression quand survint un évènement qui le remonta presque immédiatement. Cela arriva dans un cour d'anglais : alors qu'il s'ennuyait sans dire mot en écoutant toute une ribambelle d'information sur le Simple Past et le futur qu'il connaisait déjà, on frappa à la porte. Cela n'arrivait que peu souvent dans ce collège où les mots d'ordre étaient Routine et Ennui. Mais cela arriva tout de même. D'une voix toute étonnée le professeur dit bien haut son nasillard « Entrez ! » et la porte s'ouvrit. C'était le Proviseur. Et il n'était pas seul : une jeune fille, petite et maigre, le suivait derrière lui. D'un ton d'excuse, on entendit le Proviseur dire au professeur, tout bas : « Désolé, je n'ai trouvé aucune place dans les autres classes... » Puis se tournant vers les autres élèves :

    __« Bonjour les enfants.
    __— Bonjour Monsieur !
    __— Cette année, vous allez devoir accueillir la petite Wilhemina Bones dans votre classe. Elle est très gentille, vous verrez. Je compte sur vous pour lui montrer comment marche notre établissement. »


    __Il se tourna vers Wilhemina avec un grand sourire bienveillant et paternel.

    __« Wilhemina, bienvenue à Silver School. »

    __Elle rendit un grand sourire au Proviseur et entra dans la classe. Elle avait des cheveux assez courts pour une fille et une peau étonnament blanche. Elle souriait d'un air timide vers ses camarades mais personne ne lui rendait ce sourire radieux. Comprenant qu'elle était en train de vivre un des tourments qu'il vivait chaque jour, Viktor, lui, lui sourit. Elle s'illumina alors et vint s'asseoir à côté de lui. Il appréciait la solitude et regrettait quelque peu d'avoir donné de faux espoirs à la Wilhemina : il n'était pas son ami, simplement quelqu'un qui éprouvait de la compassion pour elle. Mais elle pensait autrement, et elle semblait heureuse, alors qu'elle ne savait même pas comment il s'appelait.

    __Wilhemina était très intrigante. La première fois qu'ils se parlèrent, Viktor lui apprit son prénom. Il en sut plus sur elle : elle n'avait pas connu ses parents et vivait avec sa tante. Cette dernière avait choisi de s'installer avec son petit ami à New York, et elle avait été obligée de la suivre. Dans l'établissement, elle subissait le même sort que lui-même : les autres enfants la traitaient comme une moins que rien. Pourtant, elle était également très intelligente pour son âge et débordait de ressources. Elle était dotée d'une créativité très étonnante et, malgré son sort, était toujours joyeuse, empreinte d'énergie et pleine de vie. Elle refusait perpétuellement de se laisser abattre par le destin cruel et essayait de remonter Viktor. La distance qu'avait d'abord éprouvé ce dernier pour la jeune fille s'était évaporée au bout de quelques jours. Les points communs qu'ils avaient ensemble les reliaient : rejetés et haïs, ils ne pouvaient qu'être amis. Ils riaient sans cesse, jouaient ensemble et se racontaient leurs vies à longueur de journée. Wilhemina était passionée d'histoires fantastiques et Viktor s'y interessait de plus en plus maintenant qu'ils étaient plus proches que jamais. Ils parlaient de mythologie et de contes, de héros et de mondes imaginaires... et Viktor semblait relever la tête. Il était de plus en plus à l'aise avec ses parents. Pourtant, il n'était pas encore près à aller vers les autres enfants de son âge, il faudrait encore attendre un peu. En attendant, il éprouvait une telle joie quand il se trouvait près d'elle qu'il aurait été capable de ne pas s'endormir juste pour raccourcir le moment qui la séparait d'elle. Il voyait l'avenir comme un champ rayonnant, plein de bonheur et de promesses. Et pourtant... Trois mois après l'avoir rencontrée, on lui annonça une chose qui le décomposa. Sa tante, emmenant la jeune fille au cinema, avait été percutée par un cyclo lancé à toute allure. La petite fille était morte sur le coup. La tante, elle était en vie.

    __Non ! Viktor ne pouvait accepter cela. C'était impossible, elle ne pouvait pas mourir, elle contenait trop de vie en elle pour tout perdre si brutalement. Elle ne pouvait pas partir, il se trouvait forcément un moyen de la faire revenir ou de l'empêcher de quitter le monde où lui, Viktor devrait rester jusqu'à la fin de sa vie... Jusqu'à la fin de sa vie ? Erreur. En effet, qu'est-ce qui l'obligeait à vivre jusqu'à la fin ? Il l'avait rencontrée, elle l'avait sortit de sa torpeur. Il ne pouvait plus souffrir en silence, elle lui avait fait comprendre cela. Il ne pouvait plus supporter ce que les autres lui infligeaient, car l'amitié était finie et sa vie par la même occasion... Elle était venue, elle avait tenté de l'entraîner dans son monde. Elle lui avait plongé la tête dans une mare de bonheur en lui montrant tout ce qu'il pourrait avoir, mais avant qu'il n'ait plongé dedans, elle était partie, loin, le ramenant imédiatement à la réalité si brusque et cruelle... Il ne restait plus qu'une solution. Rejoindre Wilhemina, peut importe où elle était. C'était décidé, Viktor était formel. Aujourd'hui, avant la fin de la journée, il serait en enfer avec sa meilleure amie.

    __L'ambulance... L'hôpital... Des tuyaux sortant de son nez... Il était vivant. Etait-ce un rêve ? Oui, surement. Il allait se lever et Wilhemina serait là, l'attendant au collège, et ils riraient bien quand il lui raconterait son rêve ridicule. Il se souvenait de ses paroles si encourageantes, de son pardon invincible et de sa volonté d'aimer, d'aimer et d'aimer encore jusqu'à sa mort. Sa mort... Oui, il s'en souvenait. Il se souvenait de l'annonce que lui avait fait son père mais il ne pouvait se résoudre à y croire, car alors ce serait fini, il n'y aurait plus de moyen, et elle serait morte à coup sûr. C'est pour cela qu'il se défendait de se lamenter mais plutôt de penser à ce qui se passerait quand il la retrouverait. Mais où était-il ? Oh, c'était l'hôpital. Que faisait-il ici ? Pourquoi était-il alongé ? Bien évidemment, il savait pourquoi. Il savait depuis longtemps où se trouvait l'endroit où ses parents cachaient les médicaments, dans la pensée que Viktor saurait en faire usage mais pas forcément à bon escient. Et le pire, c'est qu'ils avaient raison... Ah, il avait de la peine pour ces deux êtres aimés qui allaient être forcément déçus par leur fils. Pourtant, il n'avait aucun regret. Il avait aussi désormais une certitude : il allait rééssayer, au moins une fois, quand le momment serait venu ; et cette fois ci il ferait tout pour réussir...

    P__Près de cinq ans avaient passé. Viktor était prostré, dans la chambre au sous-sol qu'avaient aménagé ses parents dans ce qui était auparavant une cave. Ils savaient qu'il serait bien, seul, protégé, dans cet endroit. Ils l'aimaient plus que tout et cela depuis sa naissance ; mais là ils devaient plus que jamais faire attention à lui. Et là, il était prostré, meurtri, devant un mur sur lequel figurait une photo agrandie dans un cadre peint de vert. Cette photo montrait Wilhemina Bones sous son plus bel angle, souriante, fine, magnifique. Savait-elle à ce momment là le triste sort qui l'attendait ? Surement pas. Cinq années n'avaient pas réussi à effacer le chagrin de son éternel meilleur ami, resté cinq ans auparavant à l'instant où il réalisait avec horreur le drame de la situation. Il avait vécu un enfer permanent depuis cet instant tragédique, de dépression assidue passée à dessiner et redessiner un même visage sur des dizaines et des dizaines de feuilles, celui de la seule amie qu'il n'ait jamais eu. On aurait pu croire qu'il était devenu muet si on ne l'entendait pas crier chaque nuit dans son sommeil. Quelques semaines auparavant, son père avait perdu son travail et ils avaient dû partir de New York pour s'installer dans la maison que la famille de sa mère avait contribué à payer, à Washington. Là, le père chercherait un emploi, la mère resterait à la maison pour s'occuper de Viktor et la vie reprendrait son cours. Seulement une nouvelle tragédie s'abbatit sur la famille Leiden : Hans et Gloria périrent dans un carambolage sur l'autoroute Interstate 495. Alors, Viktor sortit de sa chambre et il exécuta ce qu'il s'était promis de faire cinq ans auparavant.

    __Il s'écrasa sur une voiture en bas de l'immeuble adjacent, résultat d'une chute de trois étages. Il se retrouva à nouveau à l'hôpital, revit le visage de Wilhemina qu'il aimait tant, pleura, pleura... Pourquoi avait-il survécu ? Pourquoi n'était-il pas parti rejoindre son éternelle meilleure amie ? Etait-ce cette autorité supérieure, bienveillante comme malfaisante, que certains appellent Dieu, qui l'avait préservé de ce sort funeste qu'il eut tant désiré ? Surement, car cela faisait maintenant plusieurs fois. Il devait donc cesser, abandonner ce qui lui avait fait attendre cinq années. Et pour l'instant surtout, s'endormir... Il ne se réveilla pas. Ou plutôt, Viktor Leiden ne se réveilla pas. Son corps et son cerveau désormais vide se réveillèrent, eux. Sans souvenir. Wilhemina et ses parents, tout était parti en fumée. Il ne savait rien. Il y avait cependant un avantage considérable : il ne se souvenait de rien, donc plus de déprime. Il pouvait de nouveau avancer même si ce serait tout ce qu'il y avait de plus difficile...

    __Hunch... Outch... HAH ! Viktor se réveilla en sursaut après un rêve horrible. Il ne se souvenait pas des détails, mais il avait distingué dans le flou une voiture, puis une jeune personne, puis du sang... Rêve stupide et étrange. Sans intérêt. Viktor se tira hors du lit. Il avait une longue journée devant lui. Cela faisait plusieurs jours qu'il faisait des rêves idiots mais réalistes, qui semblaient coincider la plupart du temps avec la réalité. Etrange. Mais il avait d'autres chats à fouetter. Viktor était infirmier depuis dix ans maintenant. Il avait très vite progressé vu ses facultés mentales surdéveloppées. Il avait bien trente ans, et cela faisait quatre ans que les services sociaux avaient retrouvé sa vraie identité. Mais il rêvait, il fallait se dépêcher, pas de temps à perdre avec des sottises comme le passé ! Il s'habilla, se coiffa, se rasa, se parfuma... Sans boire ni manger il sortit en trombe, ferma à double tour et descendit les escaliers. Il s'engouffra dans sa voiture, démarra... Il se regarda dans le rétroviseur. Mince, il s'était coupé sur la joue. Il regarda dans sa boîte à gant s'il avait un pansement transparent... Rhô et pis Zut-Flûte, tant pis. Soudain... Un cri retentit. La voiture eut un choc, la ceinture l'étouffa et l'airbag se gonfla. Pas de panique. Il y avait toujours une paire de ciseau par là. Il la chercha, la trouva, coupa la ceinture sans ménagements et, sans hésiter, creva l'airbag. Il sortit de la voiture. Alors, il constata avec horreur que du sang maculait ses roues et le sol juste derrière ces dernières. Et là, se trouvait une abomination inconcevable : une jeune fille ensanglantée, inanimée, alongée juste derrière les roues meurtrières...

    __Il avait comprit.

    Description physique :
    En ce qui concerne sa conception naturelle, Viktor a des cheveux et des yeux noirs. Il ne pèse pas bien lourd car assez maigrichon, mais très résistant. Il est de bonne constitution et ne tombe malade que très rarement. Il ne ressent presque pas le froid, puisqu'il a toujours vécu dedans, et reste insensible au vent et aux embruns. Très peu d'odeurs l'incommodent, et son appétit comprend beaucoup de choses.

    __Il n'est pas bien difficile de le décrire physiquement, il n'y aurait pas grand chose à dire. En quelques mots, Viktor ne se coiffe pas et ne fais pas attention à ce qu'il porte. Il est toujours propre, bien entendu, mais pense qu'il y a bien des choses beaucoup plus importantes que l'apparence physique. Il a raison, c'est sur, mais il pourrait quand même faire un effort... Donc de temps en temps, dans les grandes occasions, Viktor s'habille bien, en essayant du mieux qu'il peut de ne pas paraître négligé. Son comportement est si réversible qu'il peut devenir au contraire extrêmement méticuleux quant à son apparence. Toutefois, il reste fidèle à lui-même au quotidient et reste physiquement détendu, en permanence. Est-ce une qualité ? Est-ce un défaut ? A vous de voir...

    Autres : Viktor a commis un homicide involontaire il y a dix ans. Il s'en est sortit mais a du payer une très forte amende.

    Personnage : Inventé

    D'autres personnages ? Non

______________________________________________________________________

avatarRaziel BalgorAdmin • X-Men
Date d'inscription : 08/01/2007
Nombre de messages : 919
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
Race:
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Viktor Leiden - Le Seefahrer
Ven 8 Fév - 20:51

Bonne fiche ! Il te manque juste la description de tes pouvoirs en 5 niveaux et cela devrait être parfait ! Après cela, un Admin (a priori Velusia) te validera aussi tôt que possible :).


Bon jeu ;) !

______________________________________________________________________



Merci Franouuu ! Et viveuh le bleu ! A bas le rouge !
avatarViktor Leiden
Date d'inscription : 05/02/2008
Nombre de messages : 6
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
Race:
Pouvoirs:
http://www.terabithia.forumactif.com
MessageSujet: Re: Viktor Leiden - Le Seefahrer
Dim 17 Fév - 19:22

Je vais éditer :)

Désolé pour l'absence, j'ai eu des problèmes de connexion pendant un petit moment...

______________________________________________________________________

avatarVelusiaFondatrice
Date d'inscription : 21/04/2006
Nombre de messages : 3240
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau: .
Race: Humain
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Viktor Leiden - Le Seefahrer
Lun 18 Fév - 15:38

Ok je te valide.

Quand tu le souhaiteras, tu pourras te choisir un camp.

Pour aller chez les Confréristes :
Tu devras aller à la base de la Confrérie des Mauvais Mutants et y adhérer ! [Clique ici]
Tu deviendra alors un Apprenti Mauvais Mutant jusqu'au Niveau 3 ! Tu devras apprendre à utiliser tes pouvoirs au sein de ton groupe pour augmenter en niveau, et pouvoir devenir par la suite un Mauvais Mutant Confirmé.


Pour aller chez les X-Men :
Tu devras aller à l'école des X-Men et t'inscrire ! [Clique ici]
Tu devras apprendre à contrôler tes pouvoirs qui apparaîtront le long de ton aventure, jusqu'au Niveau 3 ! Tu pourra ensuite faire partie des X-Men Confirmés.
Pour ne pas te perdre dans l’institut, clique ici.


Pour aller chez les Exilés :
Tu devras passer au repère des Exilés pour entrer dans leur clan. [Clique ici]


Voila, ton perso peux rester neutre autant de temps que tu le souhaiteras...
Clique ici pour connaitre le système des niveaux.[/color]
Bon jeu :)

______________________________________________________________________

« The greatest thing you'll ever learn,
is just to love, and be loved in return. »

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Viktor Leiden - Le Seefahrer


Viktor Leiden - Le Seefahrer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Viktor Fasth G (Detroit)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Le hasard aime a se moquer parfois | Viktor de Missède
» Entre préparatifs et traditions / Viktor
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A R V E L . E V O L U T I O N ::  :: Création des personnages :: Se présenter :: Fiches des anciens-
Participer

» Proposer une intrigue
» Créer un prédéfini
» Voter pour ME
» Plus...
Personnages

» Fiches personnages
» Modifier mon personnage
» Système des niveaux
» Plus de liens utiles...
Groupes

» Groupes & Affiliations
» Journaux de Bord
» Panneau d'Affichage
» Plus de liens utiles...

Marvel Evolution © 2006 - 2013
Version 8 - Voir les Crédits.
Navigateur conseillé : Google Chrome.