M A R V E L . E V O L U T I O N
Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
RSS
RSS
Une fois votre fiche de personnage, journal intime, relationship et gestion des RPs de créés,
copiez les liens des pages, et collez-les dans votre Profil dans les champs appropriés.
Les joueurs auront directement accès aux informations de votre personnage.
Signalez vos absences à vos amis en allant dans votre Profil et en indiquant la durée.
Les joueurs seront ainsi informé de votre inactivité.
Utilisez la liste des liens utiles pour naviguer rapidement sur le forum.
Après validation, si vous souhaitez modifier votre personnage (race, pouvoirs...),
veuillez suivre les indications données.
Si vous rencontrez sur le forum un membre que vous n'appréciez pas et vous que aimeriez éviter,
allez dans la gestion des "Amis & Ignorés" dans votre profil.
Lisez attentivement le scénario Civil War afin de comprendre la situation actuelle du jeu.
Dans le jeu, vous avez connaissance de certaines informations concernant les autres groupes,
mais votre personnage lui n'est pas censé connaître ces informations (missions, lieux de rencontre, membres...).
N'abusez pas de toutes ces informations qui vous sont partagés, restez CRÉDIBLES.
Vous devez respecter la logique du niveau de votre personnage comme ça l'est indiqué dans le sujet
Système des Niveaux, dans ce même sujet, vous avez toutes les infos concernant les pouvoirs.
Les multi-comptes sont autorisés pour vos personnages inventés.
Toutefois, vous n'avez droit qu'à un seul personnage Marvel par joueur.
Lorsque vous souhaitez changer d'affiliation, faites-en la demande dans le sujet des Groupes.
Arrivé au niveau 3, les apprentis devront passer une épreuve finale (examen),
accompagné d'un ancien. En savoir plus.
Consultez le lexique pour connaître l'origine de certains lieux, objets...
Veuillez remplir le formulaire de votre Profil et de la Feuille de Personnage.
Consultez régulièrement le Panneau d'Affichage des affiliations pour être tenu informé de leurs activités.
Vous pouvez participer à la vie du forum et aider le Staff à améliorer l'organisation.

Partagez|

Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent

<
avatarEnimia A. RosenbachX-Woman
Date d'inscription : 05/05/2006
Nombre de messages : 727
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: Beta (3)
Race: Mutant
Pouvoirs: Contrôle mental
MessageSujet: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Mer 31 Oct - 15:45

    PARTIE 1

    Nom : Rosenbach
    Prénom : Enimia Alizée
    Pseudo ou Nom de Code : Enimia
    Âge : 21 Ans
    Race : Mutant par ADN, X-Men

    Pouvoirs :
    Hypnose
    Elle peut charmer une personne en maintenant son regard et la contrôler petit à petit .

    Possession
    Dans un second temps, elle a découvert qu'il lui était possible de prendre possession de l'esprit des autres. Don se manifestant lors de la coloration dorée de ses iris.

    Niveau 1 :

    Hypnose : Manifestation de l'hypnose à ses 14 ans lors d'un cours de mathématiques, elle fit faire 36 fois le tour de la classe à un de ses petits camarades qui l'avait embêtée quelques secondes auparavant .
    Elle a la possibilité, rien qu'en regardant une personne dans les yeux, de lui faire faire ce qu'elle désire inconsciemment. N'a aucun contrôle sur la manifestation de son don .

    Possession : Don pas encore appréhendé

    Niveau 2 :

    Hypnose : Apprend à maîtriser peu à peu l'hypnose mais toujours avec quelques petits ratés .

    Possession : Commence à exercer un contrôle mental sur sa cible lorsque ses yeux se colorent en doré, c'est-à-dire qu'elle entrevoit la possibilité de pouvoir diriger le corps d'autrui en maintenant son regard sur le sien sans pour autant y arriver. En cas d'échec, elle se retranchera dans son propre esprit en bénéficiant, en plus, d'affreuses migraines pendant plusieurs jours.

    Niveau 3 :

    Hypnose : Maîtrise partielle de l'hypnose, parvient à ne plus pénétrer les esprits des autres .

    Possession : Une fois l'hypnose effectuée, et dès l'apparition de la possession lors de la teinte réellement dorée de ses iris, elle ne se contrôle plus et ne peut plus sortir aussi facilement qu'elle le voudrait de l'esprit de l'autre personne.

    Niveau 4 :

    Hypnose : Réveil d'anciens souvenirs ne lui appartenant pas acquis lors de précédentes possessions et hypnoses, cependant, maîtrise totale de l'hypnose

    Possession : Lorsqu'elle se surprend à posséder quelqu'un sans l'avoir voulu, après l'avoir intensément regardé dans le blanc des yeux, ne parvient plus à se détacher des pensées, faits et gestes de cette autre personne. Inconsciemment, elle reste liée à l'esprit de la cible pendant une bonne heure malgré le fait qu'elle se déplace normalement, agirait comme elle le ferait naturellement. Son subconscient prend le dessus et l'emprisonne pendant une plus ou moins courte durée dans une conscience qui n'est pas la sienne.
    Effets secondaires : troubles de la personnalité

    Niveau 5:

    Hypnose - Possession : Contrôle total de ses deux dons, elle peut à présent contrôler l'afflux de pensées et de souvenirs des personnes dont elle prend la possession et peut faire faire ce qu'elle veut à la personne qu'elle veut sans forcément avoir besoin de maintenir son regard une fois envouté.




    Niveau : Beta

    Groupe : Xmen
    Rang : Leader

    Caractère :

    ▬ Imprévisible
    Certes impulsive n'est pas peu dire pour qualifier la jeune femme ... elle est imprévisible et ses réactions peuvent être aussi surprenantes qu'étonnantes. Elle peut tout aussi bien à un moment être tout à fait calme puis deux secondes plus tard, se mettre à parler comme si elle voulait faire entendre sa belle voix. Ses réactions face à telle ou telle situation sont parfois surprenantes ... elle pourra rester de marbre devant une situation critique comme elle peu se laisser envahir par ses émotions.
    C'est à force d'envouter des centaines de personnes que son caractère est autant indéfini. A force de prendre possession de tel ou tel corps, elle a fini par perdre toute notion de sa vraie personnalité. Pourrait-on dire qu'elle n'est plus qu'une statue qui ne ressent rien, qui sait bouger et parler sans rien éprouver? Bien sur que non car tous les sentiments humains passent en elle. C'est pourquoi elle est aussi lunatique.


    ▬ Lunatique
    En effet, bien qu'elle sache se contrôler assez bien, il est dur pour elle de rester sur un caractère et un sentiment fixe. Elle peut tout autant sourire que faire la tronche et ce changement opérera à plusieurs périodes de la journée sans qu'elle ne puisse rien faire contre. Depuis qu'elle gagné en âge, son caractère ne s'affirme toujours pas et elle peut très bien agir comme une gamine que comme une femme mure et sûre de ce qu'elle fait. Certains sont agacés par ces changements diverses et variés et d'autres s'en amusent. Ainsi la jeune femme reste aussi mystérieuse qu'elle le parait.

    ▬ Mystérieuse
    Ses yeux reflètent le pur mystère de la race féminine ... de couleur aussi changeante que son caractère, elle sait user de son charme pour embobiner l'adversaire et l'envouter. Se perdre dans ses yeux serait une grave erreur ... Son regard est aussi mystérieux que cette jeune femme aux allures de top modèle. Sa voix douce et mélodieuse rend confus n'importe quel esprit et ses yeux tant tôt bleus, tant tôt gris, tant tôt verts ... et tout ce que vous voulez n'ont pas fini de vous surprendre. Ma plupart du temps, elle ne s'exprime que très peu et se laisse aller mais depuis quelques temps, elle semble alerte et un peu plus sensible. Personne ne sait ce qu'elle fait pendant ces longues périodes d'absence et pourtant, elle demeure souriante. Son visage presque immuable n'exprime que très peu ce qu'elle ressent ... selon la couleur de ses yeux, il est possible de savoir de quelle humeur elle est. Cependant, son visage reste presque tout le temps chaleureux et insondable. Lors de certaines situation, le masque tombe et laisse ces yeux se froncer légèrement, son sourire s'étaler un peu plus ou alors les larmes couler le long de ses joues ...


    ▬ Humaine
    Malgré ses sautes d'humeur, Enimia reste une personne amicale et aimable avec quiconque sachant la distraire et lui apporter du calme et de la sérénité. Elle ne sonde presque plus les esprits de ceux avec qui elle parle et se contente de les écouter d'une oreille attentive car parfois les mots sont plus lourds de sens que la pensée ... Enimia l'a appris à ses dépends et ne refera pas l'erreur de laisser son pouvoir reprendre le dessus. De plus, le fait de se sentir menacé par le regard perçant de la jeune femme doit déstabiliser certaines personnes. Savoir exactement ce que pense la personne en face de soit peut être aussi déroutant pour la jeune mutante. Au final, Enimia et son interlocuteur peuvent être aussi gênés l'un que l'autre.
    Elle n'est pas froide bien au contraire et a de plus en plus de facilité à aller vers les autres et leur parler. Auparavant, elle se sentait menacée par son pouvoir et n'osait pas regarder les gens en face de peur de savoir ce qu'ils pensaient réellement. Un manque de confiance en soit évident a disparu depuis peu dans le comportement de la jeune australienne ... qui sait ce qu'elle a vécu ...

    Famille & Origine(s) : Enimia est originaire d'Australie. Sa famille fut décimée par des histoires de vengeance en tout genre et ne compte à présent plus que deux membres suite à l'incendie ayant eu raison du petit cocon familial qu'ils formaient. Enimia et son frère, Adam qui prirent tous deux la fuite après n'avoir retrouvé aucune trace de leurs parents dans les parages, se séparant en chemin et se promettant de se retrouver dans quelques années. Tous deux furent longtemps très proches et découvrirent leur pouvoir quasiment en même temps. Leur complicité était très forte à l'époque et Enimia sent qu'il est toujours vivant, elle le sait et en est persuadée. Son père, un patriarche autoritaire et rigoureux ne retrouva pas la trace de ses enfants et, constatant la mort de son épouse après l'avoir dégagée des décombres de leur maison, abandonna tout ce qu'il avait en Australie pour traversa le monde et refaire sa vie. De ce fait, il rencontra une femme de caractère au Bolchoï en la personne de Petra Skinova. Leur union donna naissance à Ielena Skinova qui est, de ce fait, la demie-soeur encore inconnue d'Enimia.

    Histoire :

    Prélude
    Naître un beau jour d'hiver peut être fatal mais pas en Australie. Enimia vit le jour au bord de la mer, près d'un champs de kangourous et fut bien vite présentée aux membres restreints de la famille qu'elle rejoignait. Adam, son grand-frère l'observait déjà d'un œil curieux en se penchant par dessus le berceau et sut déjà qu'il trouverait en ce nouveau-né un appui précieux. Maintenant qu'elle y pense, Enimia ne sait pas vraiment comment aurait été sa vie sans ce grand-frère attentionné et à l'écoute de toutes ses petites misères et interrogations existentielles. Avoir des parents à l'écoute c'est bien mais avoir un grand-frère toujours à son service, c'est encore mieux. Ainsi naquit une véritable complicité entre les deux enfants qui apprirent énormément de choses ensemble dont le surf. Vivant dans une petite maisonnette en bord de mer, ils pouvaient se jeter dans l'océan lorsqu'ils le désiraient et profiter des aléas climatiques et vents capricieux pour surfer sur les plus beaux rouleaux de la côte. Ils ne manquaient de rien et leur vie était paisible. Que demander de plus ? Les parents s'aimaient, les enfants ne se battaient jamais, ils vivaient en paix avec le voisinage et aimaient particulièrement vivre dans cet environnement plaisant. Mais puisque rien ne reste tranquille bien longtemps, un tragique évènement les attendit un beau jour alors qu'Adam et Enimia partirent en ballade au centre de Sidney.

    Lorsqu'ils revinrent de leur journée shopping, ils retrouvèrent la maison en flamme. Paniqués, ils appelèrent les pompiers puisque leurs pouvoirs ne leur permettait pas d'aller contre cet incendie et attendirent, dans les bras l'un de l'autre, que tout se tasse et que leur vie reprenne son cour. Mais, après de longues recherches, nulle trace de leurs parents ne fut retrouvée. Les experts en conclurent que l'incendie était un incendie criminel et que leurs parents avaient péri entre les flammes. Dépités, les deux jeunes adolescents en deuil commençaient une nouvelle vie loin de tout ce qu'ils avaient vécu jusqu'à présent. Repartir à zéro était la meilleur des choses. Ils en vinrent même à se séparer alors qu'ils prenaient le ferry vers la capitale, y retirer leurs économies et les papiers nécessaires à leur transfert vers un nouveau continent et ne se revirent plus jamais.

    Enimia avait entendu parler, alors qu'elle arrivait tout juste à New-York, d'un institut pour jeunes mutants surdoués. N'écoutant que sa curiosité, elle s'y rendit et ainsi commença sa nouvelle vie. Apprendre à se maîtriser, recevoir des conseils des meilleurs et une éducation visant à prôner la paix et la mixité mais surtout, rencontrer de nouvelles personnes jouant un rôle important dans sa vie dont Mélissa et Peter. Plus rien ne serait jamais pareil mais Enimia y était préparée. On lui attribua un pseudonyme de "super-héroïne", Spirit et, avec sa nouvelle famille, fit face à de nombreux rebondissement touchant le groupe tant redouté de mutants auquel ils appartenaient.

    Récemment

    Ce matin là, il faisait horriblement froid ... l'un des seuls souvenirs lui revenant en mémoire était bien celui - ci ...


    Le 3 Janvier

    Enimia s'était levée du pied gauche ce matin là et avait constaté qu'elle n'était plus dans son dortoir, plus dans l'institut ... lorsqu'elle tenta de se mettre debout sur ses deux jambes, elle s'était rendue compte qu'elle pouvait à peine tenir en équilibre. Elle tituba un instant avant de s'avouer vaincue et de se rallonger sur l'espère de lit dans lequel elle avait dormi ... des tremblements incessants prenaient possession de la pièce dans laquelle elle se trouvait. En son for intérieur, elle ne pouvait pas être à l'institut, c'était impossible ... elle se sentait étrangère à l'environnement qui l'entourait et plus encore, ce das quoi elle se trouvait ne semblait pas stable ... aucune fenêtre ne lui permettait d'avoir une vue sur l'extérieur et de plus, à présent il était impossible de faire un seul mouvement. Tous ses muscles étaient contractés et des gouttes de sueur trempaient son front et son visage qui se tordait de douleur. Depuis combien de temps n'avait-elle pas grimacé de la sorte? Elle ne songeait plus à rien ... peut être était-elle en train de mourir? Comment cela se faisait-il qu'elle ai quitté l'institut sans s'en souvenir ... seuls ses yeux se mouvaient dans ses orbites, elle observait ses bras et vit qu'ils étaient tous les deux d'une étrange couleur ... que s'était-il passé? Elle tenta de remuer son avant bras droit ... sans aucun succès, s'était à peine si elle sentait le reste de son corps, elle ressentait juste un étrange chaleur lui monter au cerveau.

    ..........................................................

    Lorsqu'elle rouvrit les yeux cette fois ci, elle était assise sur une chaise très peu confortable, son dos lui faisait affreusement mal et sa respiration était saccadée. Elle était baillonée et attachée sur cette chaise et les cordes maintenant ses bras contre son corps frottaient contre sa peau créant d'atroces douleurs du aux frottements incessants ... elle aurait certainement d'affreuses marques après tout ça. Malgré son moment d'absence, la jeune femme savait qu'elle se trouvait dans la même pièce qu'auparavant ... la même odeur y régnait et la même obscurité recouvrait la moindre parcelle de mur environnants. Ses yeux passaient sans cesse d'une couleur claire à une autre. Tous ses sens étaient en éveil et elle tentait de se défaire de ce qui la maintenait sur cette chaise ... une sorte de crépitement attira son attention ... sa tête lui tournait légèrement et ses bras la faisait affreusement souffrir. Elle tentait de voir dans l'obscurité la plus complète mais n'y parvenait pas ... par moments, il lui semblait apercevoir une étincelle non loin ... peut être à 50 centimètres ... ou alors à 1 mètre. Elle n'avait plus aucun repère, elle aurait pu être en apesanteur ça aurait fait pareil. Alors qu'elle retenta une nouvelle fois de s'extirper de ses liens, elle sentit quelque chose de liquide lui couler le long des bras ... c'est quoi ça encore? Elle mit plusieurs minutes avant de capter que les liens lui avaient légèrement tranchés la peau et qu'elle s'était mise à saigner. Elle se sentait mal ... la panique montait de plus en plus ... où était-elle ... un envie de vomir la fit bouger un peu plus qu'auparavant et là seulement il lui sembla avoir entendu un bruit de pas non loin ... une présence s'avançait vers elle et ces bruits de pas contre le sol résonnaient dans sa tête inlassablement, elle crut attendre des dizaines voir des heures avant qu'elle sentit une main la détacher. Un sauveur? Non il ne semblait pas prédisposé à la sauver, de plus elle n'avait plus aucun réflexe. Cet espoir d'être revenue à la réalité, d'être sauvée s'était évanouie et une larme coula le long de sa joue ... elle sentit une vive douleur sur sa joue, l'homme lui avait frappé le visage et elle se retrouva au sol.
    Il avait eu le temps de la détacher, de la maintenir debout deux secondes et de l'observer vaguement avant de la frapper ... pourquoi la faisait-on souffrir ainsi? Il devait parler car un bourdonnement sourd résonnait dans ses oreilles comme si quelqu'un criait mais dont la voix était déformée ... elle ne sentait plus le baillon sur sa bouche et inspira une grande bouffée avant de se relever puis de se retrouver aussitôt au sol ... [/i]

    « ... p ... pourq ... POURQUOI? »

    Elle était parvenue à crier aussi fort qu'elle le pouvait à l'intention de l'homme qui la maltraitait. Alors qu'elle finissait sa phrase, une forte lumière l'aveugla ... apparemment, quelqu'un avait décidé d'allumer toutes les lumières de la pièce de sorte à ce que la jeune femme soit aveuglée. Elle se cacha les yeux avec son avant bras qui saignait abondamment ... elle sentait ses forces la quitter puis d'un coup, en se tortillant par terre, tentant d'avancer avec la force de ses bras, elle trouva la chaise à portée de main ... déjà, les contours de la pièce se dessinaient malgré le fait que l'homme baigne toujours dans une sorte d'obscurité ou de fumée ... il lui avait laissé un moment de répit et elle entendit des craquements ... craquements de quoi? De doigts peut être ... qu'est ce qu'on lui faisait? Pourquoi avait-elle si froid et pourtant si chaud ? Elle avait réussit à se rassoir sur la chaise et se frottait les yeux avec ses mains sales ... elles semblaient recouvertes de suie ou de quelque chose de noirs étrange ... elle observa un instant ses avant bras et vit qu'il y avait des traces qui parcouraient chacun de ses bras ... l'avait-on drogué?
    La fureur monta soudainement en elle et ses yeux prirent une teinte dorée, elle retrouvait la force qui l'avait abandonnée et sentit son adrénaline monter d'un cran. Celui qui l'avait maltraité paierait ... malgré la puissance des sortes de projecteurs, elle parvenait à voir la silhouette de l'homme. Malheureusement, elle ne pouvait rien faire à part éviter ses coups tant qu'elle ne verrait pas ses yeux ... elle retrouvait son agilité et sa vision était deux fois moins embrumée qu'auparavant. Elle testa la puissance de ses gestes et son équilibre en se redressant et frappant la chaise avec sa jambe droite ... finalement les cours de combats de l'institut payaient leur fruit.
    L'important n'était pas de penser au passé mais au présent ... voilà que l'homme à la forte carrure s'approchait de nouveau et tentait de lui assener un coup de poing qu'elle évita mais elle trébucha sur quelques chose de glissant ... elle marchait sur du carrelage mouillé ... arf encore un obstacle de plus mais il faudrait faire avec ... les lumières baissaient d'intensité et la jeune femme retrouva une vision parfaite ... l'homme lui était inconnu mais il faudrait se défendre par tous les moyens ... elle parvint à voir que ce dernier l'observait un air moqueur sur le visage ... son sang bouillait dans ses veines ... elle se précipita vers lui mais se retrouva au sol en un coup ... quelle force, elle ne faisait pas le poids ... pourtant elle avait toujours était douée en arts martiaux ... tant pis, il lui faudrait utiliser son seul recourt ... l'hypnose ... elle s'effondra au sol, du sang lui coulait de la bouche et elle ne bougeait plus ... l'homme ricana un instant et s'approcha d'elle, lorsqu'il posa ses doigts sur elle pour prendre son pouls, la jeune femme se retourna et fixa son regard ... aussitôt, son pouvoir opéra et elle prit possession de l'esprit de l'étrange homme qui n'avait toujours prononcé aucune parole depuis qu'elle s'était remise des drogues qui lui avaient été injectées. Alors qu'elle parcourait son esprit ... des images lui vinrent en tête ... elle vit son père ... quoi ? ... mais ... il ... était mort ... c'était pas possible ... arrêtez ça ... la jeune femme déconnecta son regard de celui de l'homme après lui avoir ordonné d'aller s'assommer contre le mur le plus proche. Elle se replia sur elle même essayant d'ignorer les images qui lui venaient en tête ... pourquoi son père était-il dans les mémoires de cet homme ? Rêvait-elle ou était-elle simplement complètement droguée pour imaginer avoir vu ce qu'elle avait vu ?

    Des larmes coulèrent le long de ses joues s'écrasant au sol ... elle s'évanouit d'un seul coup ...

    ..........................................................

    Le 5 Janvier

    Elle eut à peine le temps de respirer qu'elle vomit ... apparemment elle était restée plusieurs heures sans se réveiller, sans manger et sans boire ... elle était de nouveau allongée dans un lit ... mais pas n'importe quel lit, un lit d'hôpital ... avait-on finit par la trouver? Sûrement ... même s'il n'y avait personne dans la pièce, elle vit deux livres sur sa table de chevet, un cendrier rempli de mégots et une bouteille de bière sur la petite table au bord de la fenêtre. Une couverture recouvrait la chaise vide ... qui cela pouvait-il bien être? Avait-elle rêvé? Était-elle à New York?
    Elle observa un moment sa situation constatant qu'elle avait une perfusion ... elle l'arracha violemment laissant gicler le sang de sa main gauche et tenta de se relever et de mettre un pied à terre. Elle saisit le premier objet lui venant à la main : un vase vide, et le jeta violemment à terre. Ce dernier se brisa et les morceaux cassés vinrent entailler ses jambes nues. Vêtue d'un pyjama constitué d'un short blanc et d'un t-shirt blanc lui aussi, ces vêtements se retrouvèrent vite tachés de sang. Lorsqu'elle se regarda dans la glace la plus proche, son visage avait maigri et elle était d'une pâleur fantomatique.
    ... il lui fallait quelque chose ... de la drogue ... elle se sentait en manque et les injections régulières qu'elle avait subit pendant son étrange emprisonnement dans cette pièce où elle avait été malmenée avaient provoqués en elle une addiction certaine pour la drogue ... mais quelle sorte de drogue s'agissait-il? Elle fouilla toute la chambre tachant de sang le sol et trouva dans la veste accrochée au porte manteau un sachet de poudre blanche ... il devait s'agir de la même chose diluée dans les piqures qu'elle avait subie ... ni une ni deux, elle ouvrit précautionneusement le sachet et étendit la poudre sur la table au bord de la fenêtre. La lune était brillante cette nuit là lorsque la jeune fille sniffa les barres de drogue ... elle était devenue une droguée ... il faudrait faire face. Elle se sentit tout de suite mieux mais elle constata les dégâts qu'elle avait commis dans la pièce ce qui la fit sourire. En un rire démoniaque, elle se laissa tomber à genoux et perdit connaissance une fois de plus ... lorsqu'elle se réveilla encore une fois, elle se souvint avoir rêvé de son enfance, d'elle et de son frère ... de ses parents ... et de son père : les souvenirs de l'homme qui l'avait maltraité lui étaient revenus en tête ... impossible d'oublier ... il n'était pas mort alors ... Adam ne serait pas le seul de la famille avec elle à avoir échappé à ces flammes ... pourtant il y avait deux corps dans la maison calcinée ... elle s'en souvenait ...

    Elle voulut saisir l'un des livres posés sur la table de chevet mais lorsque son bras s'agita, il était bloqué par quelque chose ... une camisole de force? Mais elle n'était pas malade à ce point! Où était-elle d'abord? En regardant par la fenêtre, elle ne reconnaissait pas Ne York de nuit ... de plus, il neigeait abondamment et les voix qui venaient des couloirs parlaient d'une langue qui lui était totalement inconnue ... elle devait attendre ... encore et encore ... deux heures passèrent lorsque quelqu'un entra dans sa chambre avec un plateau repas ... cet homme ...

    « ... Papa? ... »

    Ses yeux s'emplirent de larmes tandis qu'elle dévisageait cet homme qui l'avait élevé. Quelle émotion ... elle aurait aimé le serrer dans ses bras mais c'était impossible ... les larmes coulèrent sur ses joues et l'homme adressa d'une voix puissante des mots à la sage femme qui observait par la porte s'ouvrant sur le couloir ... Il lui faudrait des explications ... son père lui sourit et saisit une chaise qu'il fit avancer au côté droit du lit. Il posa le plateau sur ses genoux et nourrit sa fille. Il prit une profonde inspiration et commença à parler.

    « J'aurai du t'envoyer des signes pour t'avouer que j'étais encore vivant ... tu sais, tu m'as beaucoup manqué ... quand je t'ai retrouvée inconsciente dans ce train ... »

    Son regard se perdit au loin, vers le ciel étoilé qui s'offrait à eux par la fenêtre. Enimia écoutait patiemment son père en acceptant la nourriture qu'il lui tendait.

    « Si j'avais su ce qu'il t'arrivait j'aurai empêché tout ça ... ta dépendance à cette drogue te détruira si on ne fait rien ... je suis tellement heureux de te revoir en vie ... »

    Une larme coula sur sa joue mais malgré tout, son ton était faux et son attitude distante ... il lui cachait quelque chose mais l'émotion l'empêchait de lui poser cette question qui lui rongeait l'esprit * pourquoi parlait-il russe? comment ça se fait qu'il fut dans le même train qu'elle? Pourquoi elle ne se souvient de rien et enfin, pourquoi cet homme contre lequel elle s'était battu connaissait-il son père et lui serrait-il la main ?* Malgré tout, elle savait qu'elle aurait ses réponses plus tard, lorsqu'elle serait rentrée avec lui et qu'elle fouillerait ...

    Le 14 Février ▬ 8h00 du matin dans la résidence privée de James Sanchez

    Enimia n'avait pas réussit à dormir une fois de plus. Elle avait toute la drogue qu'elle voulait chaque jour et son père lui offrait ce qu'elle voulait en échange, il fallait qu'elle lui parle ... en effet, depuis qu'elle avait accepté que son père n'était pas mort et qu'elle était bel et bien en Russie, la jeune femme ne disait plus un mot. Elle aurait bien aimé lui dire "Lorsque je saurai ce qu'il s'est réellement passé, je parlerai ..." mais rien n'était sorti de sa bouche. Elle avait juste apprit que son père avait investit dans une société Russes qui faisait des expériences sur certaines personnes et tentait de trouver des moyens pour améliorer la vie de tous ... d'augmenter l'espérance de vie et tous ces trucs de scientifiques auxquels elle ne comprenait rien. Il ne lui avait jamais proposé d'aller visiter son entreprise et quand il s'absentait pour la journée, quand elle ne se retrouvait pas en présence de sa belle mère, une blonde aux yeux bleus à forte poitrine et à l'accent anglais aussi horrible que l'ampleur de sa voix aigüe, Enimia s'empressait d'aller trouver le code pour entrer dans le bureau privé de son père. Quand elle renonçait, elle allait se prélasser au bord de la piscine et ne se confiait qu'au majordome, un jeune américain lui aussi mutant qui servait depuis des années au service de Monsieur Rosenbach comme il l'appelait souvent. Il avait raconté à Enimia qu'il fut cobaye dans la société de son père mais ne lui avait pas révélé ce qu'ils faisaient sur les êtres humains ... peut être était-ce un moyen de se protéger contre les mutants en faisant diverses expériences sur ces derniers ... Enimia trouverait la vérité et s'il le fallait, elle se vengerait.

    Tout était trop beau, trop rose et même la basse température ne l'atteignait pas. Elle avait apprit à ignorer le froid et restait enfermée chaque jours dans la grande propriété de son père quand elle ne sortait pas en ville discrètement. Son père lui avait interdit de sortir dans la ville et dans les centres commerciaux. Pourquoi? Encore une chose qu'elle ignorait et tous ces mystères commençaient à l'agacer sérieusement. On lui cachait de plus en plus de choses ... en même temps, si elle ne parlait pas, on ne risquait pas de lui répondre. Elle ferait sa tête de mule et ne comprenait toujours pas que son père se soit remarié avec une cruche de haut niveau ... peut être pourrait-elle s'amuser une fois de plus avec elle ... comme ce jour où, lorsqu'elle lui parlait de sa voix grinçante et cruche, Enimia avait fixé son regard doré dans celui de la jeune russe qui, en deux secondes ressemblait à un pantin. Elle l'avait fait faire le tour du pâté de maison en sous vêtements, avait sondé ses souvenirs et l'avait fait écrire sur le mur des voisins des insultes avec une bouteille de ketchup ... Bon son père devait la soupçonner d'y être pour quelque chose mais n'avait rien dit et s'était contenté de rassurer sa "femme" en lui offrant un bijoux de gros bourge. La jeune mutante était dégoutée et malgré le fait que Peter lui manquait énormément, elle se laissait parfois aller avec le majordome qui lui faisait des câlins et qui lui servait de "psy" elle se confiait à lui sans aucune gêne lorsqu'il n'y avait personne d'autre à la maison. Il avait tenté de la toucher mais Enimia lui avait assené une de ces claques lui disant qu'il ne fallait pas. il pouvait encore la prendre dans ses bras mais c'était tout ... Hayden aussi, son meilleur ami lui manquait ... cela faisait combien de temps qu'elle ne l'avait pas vu. ... elle était condamnée à rester dans les enceintes de cette énorme maison qu'elle avait fini par visiter en entier au bout d'une semaine sans parvenir à ouvrir la porte du bureau de son père ... si cette pièce était si bien protégée, c'est qu'il devait y avoir un moyen ... de plus, il lui avait interdit de s'approcher à plus de deux mètres de cette porte.

    Les règles sont faites pour être enfreintes de toute manière ... Enimia n'en faisait qu'à sa tête et vu qu'elle ne parlait pas, il fallait bien qu'elle s'occupe d'une quelconque façon ... se sachant surveillée par la grande blonde, elle se méfiait et faisait attention à ce qu'elle faisait.

    Le 28 Mars

    Cela faisait 2 mois qu'Enimia était emprisonnée dans cette prison dorée, 3 mois qu'elle n'avait pas revu New York et ses camarades de l'institut ... Tant de temps était passé, peut être l'avait-on déjà oublié à New York. Peter avait peut être tourné la page ... elle rêvait de plus en plus souvent de lui, l'appelait à l'aide mais malgré tout, il restait absent et le majordome était de plus en plus entreprenant. Elle tenait le coup grâce à sa patience et même si chaque jours elle était menacée par la vérité, elle ne voulait que découvrir cette dernière et élucider les mystères de son enlèvement. Pourquoi des russes? Qu'est ce que son père faisait-il réellement? Comptait-il se servir d'elle? Si elle ne s'était pas introduite dans son esprit, c'est parce que quelque chose le protégeait, une barrière invisible qui l'empêchait de se servir de l'hypnose sur lui ... elle ne pouvait donc pas découvrir le code d'entrée du bureau ... et même si chaque jour elle retentait de s'introduire dans son esprit, cette barrière restait coriace et elle n'avait toujours trouvé aucun moyen de la contourner. La grande blonde et le majordome non plus ne connaissaient pas le code ... c'est avec mépris qu'elle regardait le boitier situé à côté de cette porte ... elle s'assit à 5 mètres de la porte et observa cette dernière ... que dire de cette porte? Bah c'était une belle porte sûrement en une sorte de métal indestructible et protégé ... elle avait essayé d'introduire la lame d'un couteau dans les fentes de la porte mais rien ne s'était produit ... il lui fallait ce maudit code ... une suite de mot ou alors un seul mot ... une idée lui vint soudainement en tête ... elle n'avait pas essayé avec le nom de sa mère ...
    C'est en tremblotant légèrement qu'elle s'avança vers le boitier, le cœur battant à la chamade. Elle avança son doigt pour ouvrir le clavier introduit dans le boitier et appuya successivement sur les lettres : "L" ... "U" ... "N" ... elle hésita à taper la dernière lettre mais finit par le faire ... "A" . Une sorte de sirène se fit entendre et s'arrêta deux secondes plus tard ... un hologramme était apparut et semblait s'exprimer en russe ... qu'est ce qu'il pouvait bien baragouiner celui là ... une sorte de loupe était sortie du boitier et se détendait aux côtés de l'hologramme. Enimia comprit que c'était un détecteur de personne. Son père devait sûrement mettre un de ses deux yeux contre la paroi de la loupe qui analysait ce dernier ... peut être que si la mutante parvenait à se concentrer pour prendre la même teinte bleutée de son père ... cela marcherait ... l'espoir revenait et un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Au moment même où son œil se dressa devant la parois en verre de la loupe, une pièce explosa non loin, le courant sauta et la sécurité de la porte fut désactivée de sorte à ce qu'elle s'ouvre immédiatement devant elle sans qu'elle n'ait eu besoin de rien faire ... Miracle ... elle s'avança prudemment dans la pièce et au moment où elle se trouvait au milieu de cette dernière, des cris et bruits de pas sourds se firent entendre non loin. Elle devait se dépêcher et chercherait à se faufiler incognito après ... toutes les réponses à ses questions devaient se trouver là ... elle marchait avec prudence, chacun de ses pas projetait un "clac" bruyant dans cette pièce ... ses talons frottaient contre le sol en produisant un bruit sourd et elle finit par s'emparer d'un dossier ... par chance c'était de l'anglais ... Quoi? Son prénom était dessus?

    Citation :
    Dossier du patient N°124 : Enimia Alizée Rosenbach / Spirit

    Après avoir droguée le patient 124, et l'avoir intégrée dans une simulation de niveau 5, nos conclusions sont formelles:
    - Le patient 124 a une résistance élevée face à la drogue N°01
    - De nombreuses pertes de mémoires atteignent son esprit environ toutes les demi heures
    - Sa force est puissante et son pouvoir ne peut être dompté
    - Notre Cobaye N°71, n'ayant reçu aucun traitement ni aucune augmentation de force, a été vaincu par le patient N°124 après 1h00 de maltraitance envers le patient
    - Les blessures du patient N°124 sont superficielles mais sa dépendance à la drogue ne pourra être évitée sauf en cas de traitement suivi
    - Grâce à une protection de l'esprit, le patient n°124 peut être ralenti
    - Lorsque ses yeux passent au doré, il se prépare à prendre possession de l'esprit de son ennemi ... ....

    Le dossier s'étendait sur des dizaines de pages et apparemment, Enimia n'était pas la seule à avoir subit ce traitement car d'autres dossiers semblables au sien s'étalaient sur le bureau de son père. Il était écrit qu'elle avait été enlevée à New York par des russes du gouvernement de Russie et sous autorisation de son père, les scientifiques expérimentés de sa firme avaient fait divers tests sur la jeune mutante.
    Tout cela la dégoutait, elle tomba même sur le dossier du majordome ... un dénommé ... Adam? QUOI son frère?
    Sa tête lui fit affreusement mal, elle en avait trop vu et ne voulait plus qu'une chose : sortir d'ici, rassembler ses affaires, brûler le bureau de son père, s'introduire dans son entreprise et y foutre le feu pour sauver les quelques mutants cobayes. Selon une feuille, elle avait vu que d'autres mutants devaient passer des tests de résistance face à la chaise électrique ou à des coups de fouets répétés pour les forcer à utiliser leur pouvoir le plus enfoui dans leur être car tous avaient une limite qu'ils pouvaient dépasser ... Enimia quand à elle n'avait pas dépassée ces limites selon le dossier qu'elle avait vaguement parcourut. Elle en avait trop vu ... elle savait maintenant comment sortir. Elle pressa le bouton situé en dessous du bureau et la porte resta ouverte. Elle alla chercher un bidon d'essence et de white spirit et en étala dans tout le bureau ... après quoi elle chercha pendant 15 minutes des allumettes et à peine eut-elle craqué une allumette qu'une explosion retentit dans le bureau, la projetant contre la baie vitrée ... la propriété prenait feu ... elle avait beau chercher son "frère", elle ne le trouvait pas ... heureusement, elle était seule à la maison et le temps qu'elle ne sorte de cet enfer, tout aurait prit feu ... elle était à l'origine d'un incendie criminel ... mais cela valait la peine. Avec un peu de chance, elle réussirait à sauver les mutants emprisonnés et à détruire les projets du gouvernement russe et de son père. Elle voulait tuer mais elle ne le pourrait pas ...

    2 heures plus tard : 23h30

    Selon sa montre, cela faisait 2h00 qu'elle s'était enfuie du logement de son père qui était devenu un barbecue géant ... elle avait eu le temps de rassembler quelques affaires et avait pris un seul dossier ... celui qui portait le nom de [Adam, Enimia et Luna]. Il y aurait certainement dans ce dossier d'autres réponses comme celle à "pourquoi Luna était-elle morte et pas lui?". La brune frémissait d'impatience, cachée dans une étendue de végétation qui entourait l'espèce d'usine de son père. Elle observait depuis 30 minutes les allers et retours des gardiens et derrière les grillages, elle voyait parfois un groupe de jeunes mutants comme elle, étant contraints de suivre un homme qui les tenait à moitié en laisse ... la jeune femme bouillait de rage. Comment pouvait-on se comporter de la sorte? Elle mettrait un terme à tout ça et même s'il s'agissait de la dernière chose qu'elle ferait dans sa vie.

    Elle était décidée à pénétrer entre ces barrière et aller libérer tous ces pauvres mutants. Une alerte à l'incendie forcerait tout le personnel à sortir ainsi que les mutants. Elle se faufila avec discrétion par la porte d'entrée pourtant bien gardée par deux étranges hommes qui semblaient dormir ... elle aurait pensé que l'endroit serait mieux protégé ... enfin il ne fallait pas réduire sa méfiance pour autant.
    Elle pénétra dans l'enceinte du bâtiment et hypnotisa la première femme du service qu'elle croisa ... une infirmière tiens donc ... elle l'enferma dans une sorte de penderie et troqua ses vêtements contre sa blouse. Elle attacha ses longs cheveux châtains en faisant des signes de tête à tous ceux qu'elle croisait. Elle finit par trouver le bureau du principal organisateur de toute cette fourberie. Si elle se faisait repérer, elle ne doutait pas que de nombreux systèmes la bloqueraient à l'intérieur de cette pièce, des hélicoptères et des hommes armés ne tarderaient pas à intervenir ... avec une précaution particulière, elle pénétra dans le bureau pas autant sécurisé que celui de la propriété ... seul hic, son père était dedans. Elle croisa son regard mais constata que ce dernier était vide ... un min filet de sang coulait le long de son menton venant s'étaler sur sa chemise blanche ... on avait assassiné son père ... cela voulait dire que les mutants s'étaient révoltés et avaient décidé de s'enfuir! Voilà pourquoi il y avait tant d'agitation dans les couloirs ... mais si elle était prise pour quelqu'un du personnel par quelconque mutant, elle risquait d'y laisser sa vie elle aussi. Elle avait gardé la boite d'allumettes et mis le feu aux armoires et tiroirs ainsi que le bureau en bois de son père. Elle regarda un dernière fois cette homme avant de sortir sans aucune peine ni aucun regret.
    Elle activa la première alarme incendie qu'elle trouva et parvint à sortir de cet endroit ... des jeunes courraient dans tous les sens à l'extérieur trop heureux de retrouver leur liberté ... elle espérait seulement qu'ils partiraient de ce pays pour ne pas se faire pourchasser par le gouvernement russe.

    2 mois plus tard ▬ New York

    Enimia retrouvait ces rues familières, elle crut même croiser le regard de quelques personne connues. Bien sur elle avait utilisé son intelligence pour s'échapper de Russie et avait prit le jet privé de son père situé dans des souterrains non loin de l'usine anti-mutants. Comment avait-elle trouvé ces souterrains? En pénétrant dans les esprits des gardes et de l'infirmière qui connaissaient tout des locaux. Par chance, le pilotage automatique était intégré dans cet engin. Elle avait pu se reposer ... mais que ferait-elle si le maigre sachet de drogue qui était dans la poche de son jean ne suffisait pas? Il faudrait qu'elle lutte ... lorsqu'elle aperçut au loin l'institut Charles Xavier après avoir tourné à l'angle d'une rue, elle se précipita et franchit le grand portail. Elle avait retrouvé le sourire et se précipita dans son dortoir et à la recherche de ses amis.
    Elle avait prit soin de faire disparaitre le jet dans la mer ... comme si on s'occupait de l'écologie dans ces moments là ... si on le retrouvait, peut être que le gouvernement penserait à un attentat des russes ... en espérant que la vie aux STATES serait mieux que celle qu'elle avait vécue dans Russie ...
    Elle s'assit sur son lit et commença à lire le dossier portant le nom de sa mère, celui de son frère et le sien ... elle y découvrit comment James Rosenbach avait provoqué l'incendie de leur villa d'Australie pour découvrir une quelconque présence de mutant chez lui ... finalement l'autre cadavre était celui du majordome ... elle n'espérait plus qu'une chose, retrouver son frère qu'elle avait côtoyer sans savoir qui il était ... mais lui, il devait savoir qui elle était ... alors pourquoi ne lui avoir rien dit?

    En parcourant les pages concernant son frère, elle apprit qu'une puce avait été injectée dans son cerveau et contrôlaient ses faits et gestes, avait anéanti tous souvenirs et le contraignait à servir son père ... une fois son père mort, la puce serait détruite sans aucun dommage cérébral concernant l'esprit de son frère ... ainsi se souviendrait-il peut être de sa sœur ...

    De nos jours ▬ New York
    Le temps avait passé, Enimia avait revu Peter et ne s'était pas formalisée de son comportement ... Après tout, avoir six bras pouvait changer une vie et tout une attitude ... Qui sait ? En tout cas, elle, n'avait pas perdu de temps et avait soigneusement évité de croiser qui que ce soit avant de franchir de nouveau le portail de l'institut Charles Xavier, y être accueillie comme si elle n'était jamais partie après avoir expliqué ce qui lui était arrivé aux hautes instances de l'institut et avait repris une vie presque normale ... Mis à part qu'il manquait certains piliers à sa vie. Son amour pour Peter était intact bien que son esprit et son corps eussent tous deux été sévèrement torturés. Se sortant presque indemne de cette épreuve soviétique et des récentes révélations arrivant à sa connaissance, elle prit soin de cacher le dossier sur son frère dans son dortoir, sous les lattes de son parquet, et y jetait un œil tous les soirs, après la fin de chaque cours.

    Entre temps, alors que le temps était monotone et que la vie n'avait plus ce petit grain de folie qu'elle appréciait tant dans sa folle jeunesse, elle se mit en quête de se trouver un travail sérieux en plus de son implication au sein même du groupe des Xmen. Aider les jeunes, c'était bien mais avoir une situation professionnelle pour passer inaperçue et se mêler au commun des mortels, c'était bien mieux. Ayant quelques notions en armements et mécanique acquises dès son plus jeune âge alors qu'en plus du surf, son père l'avait inscrit au stand de tir, sa passion pour les mécanismes complexes d'armements de haute-technologie l'avaient passionnés. Les pistolets, c'était bien mais les armures, missiles, armes et j'en passe et des meilleures étaient vite devenus une source de documentation. Fort heureusement, internet offrait quelques informations rudimentaires en la matière mais jamais rien de bien concret. Sûre d'elle, Enimia se mit à démarcher plusieurs entreprises dont la Stark où elle parvint à obtenir un entretiens avec l'éminente Virginia Potts, passage obligatoire avant de passer entre les mains expertes de Tony Stark. Puisqu'elle n'avait pas eu accès à des études suffisantes pour œuvrer dans l'armement, elle apprendrait - si on lui en donnait l'opportunité - auprès des meilleurs. Cependant, un récent évènement pointant le bout de son nez risque de mettre des battons dans les roues aux objectifs de la jeune mutante. En effet, le gouvernement vient de mettre en place une nouvelle loi visant à rameuter tous les mutants de sorte à ce qu'ils travaillent pour eux et à rendre leur identité publique ... Hors de question de tendre le cou au bourreau pour qu'il puisse achever sa besogne plus rapidement. Mieux vaudrait-il pour elle qu'elle trouver une place sécurisée et vite ou qu'elle se terre à l'institut, prête à défendre les siens face à l'adversité. Son destin est entre ses mains mais jamais elle ne se rendra aussi facilement alors que tant d'être humains comme elles se battent au même moment pour conserver leur droits et pouvoir vivre comme n'importe quelle autre personne.

    Autres Informations : Experte en maniement d'armes, passionnée de ces dernières et actuellement à la recherche d'un travail sécurisant au sein de l'entreprise Stark.

    Personnage : Inventé
    Célébrité sur l'avatar : Emma Stone
    D'autres personnages ? Non !

    PARTIE 2


    Présentez-vous vous ! Et non votre personnage ;)

    Prénom : Alizée aussi connue sous le pseudo de Cleiya.
    Âge : 20 ans !
    Ville ou région : Nantes, Pays-de-la-loire

    Autre chose à ajouter ? ME renaît de ses cendres, moi aussi /O/
    Quel navigateur utilisez-vous ? Mozilla Firefox
    Comment avez-vous découvert Marvel Evolution ? Je le connaissais depuis mon inscription ... ce qui doit remonter à des lustres !


Dernière édition par Enimia A. Rosenbach le Ven 9 Nov - 1:24, édité 3 fois
avatarVelusiaFondatrice
Date d'inscription : 21/04/2006
Nombre de messages : 3240
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau: .
Race: Humain
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Mar 6 Nov - 23:25

Laisse un petit mot à la suite dès que ta fiche sera terminée, car je ne suis pas sûre x)

______________________________________________________________________

« The greatest thing you'll ever learn,
is just to love, and be loved in return. »

avatarEnimia A. RosenbachX-Woman
Date d'inscription : 05/05/2006
Nombre de messages : 727
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: Beta (3)
Race: Mutant
Pouvoirs: Contrôle mental
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Jeu 8 Nov - 13:52

Je pense l'avoir finie du coup ^-^
J'apporterai sûrement d'autres détails dans la gestion perso
avatarVelusiaFondatrice
Date d'inscription : 21/04/2006
Nombre de messages : 3240
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau: .
Race: Humain
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Jeu 8 Nov - 19:34

Alors alors, décortiquons le tout ^^

POUVOIRS : Il aurait fallut que tu sépare le nivelage des 2 pouvoirs, mais pas grave je m'en sors quand même ^^
Normalement ton perso ne devrait pas découvrir ses pouvoirs avant la puberté, limité à 13 ans. Ceux qui découvrent leurs pouvoirs plus tôt sont en général des Omégas.
"Le halo doré fait office de bouclier de protection mais s'effrite en un clin d'œil." Je n'ai pas compris pour le halo. Il apparait comment, et que fait-il ? De quel manière il la protège ? Attention que ça ne lui fasse pas un 3eme pouvoir.

HISTOIRE : Aaah, c'est cool, je vois qu'en fait tu reprend Alizée Sanchez, puisque tu cites Melissa et Peter. Du moins, je crois ? (Tu as oublié le pauvre Haydenou, il va être triste xDD Edit : Ah non il est cité mdr)

Juste une mini remarque sur un détail :
"Enimia comprit que c'était un détecteur de personne. Son père devait sûrement mettre un de ses deux yeux contre la paroi de la loupe qui analysait ce dernier ... peut être que si la mutante parvenait à se concentrer pour prendre la même teinte bleutée de son père... etc"
L'oeil, c'est comme les empruntes digitales des mains, c'est propre à chacun, donc impossible à copier, sauf si on est métamorphe. Bref c'est pas important, mais voilà x)

N'oublie pas d'adapter l'histoire de ton perso aussi au scénario actuel qui est Civil War, car là tu n'en parle pas, on ne sait donc pas si elle est revenue avant le scénario, ou si elle arrive en plein dedans.



Bref voilou, c'est tout ce que j'ai à dire :) Je crois que je n'ai rien oublié

______________________________________________________________________

« The greatest thing you'll ever learn,
is just to love, and be loved in return. »

avatarEnimia A. RosenbachX-Woman
Date d'inscription : 05/05/2006
Nombre de messages : 727
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: Beta (3)
Race: Mutant
Pouvoirs: Contrôle mental
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Ven 9 Nov - 1:31

Haydenouninet est toujours là ? *_*
Oui j'ai pensé à les citer, je reste très attaché aux anciens liens que j'avais avec eux, c'était le bon vieux temps !

Pouvoirs : J'ai enlevé la sorte de Halo, je m'étais contentée de faire un banal copier-coller de l'ancienne évolution de mon personnage qui était un peu trop exagérée, tout ça pour essayer de recadrer un peu plus autour des deux éléments essentiels : l'hypnose et la possession. J'ai essayé de niveler les deux mais je suis sûre qu'il reste encore quelques incohérences. J'attends ton avis pour en être persuadée =D

Histoire : Oui je reprends Alizée mais j'ai modifié le pseudo dans son intégralité pour qu'il soit un peu plus consistant qu'auparavant. Il commençait à dater et à manquer de personnalité ... xD
J'ai également modifié l'histoire de l'emprunte optique, tu as tout à fait raison à ce sujet, je n'y avais pas réfléchi et, en conséquence, j'ai opté pour une banale panne d'électricité lui ouvrant la porte ... C'est peut-être un peu exagéré mais, si cela ne convient pas, je trouverai certainement autre chose de mieux demain.
La fin de l'histoire a été remaniée de sorte à ce que l'on sache comment elle este revenue à New-York et ce qu'elle fait maintenant mais également son point de vue sur la Civil-War.

Si j'ai oublié quoique ce soit, n'hésite pas à m'en faire part, je me ferai un plaisir de remanier tout ça et parfaire ma fiche =)
avatarVelusiaFondatrice
Date d'inscription : 21/04/2006
Nombre de messages : 3240
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau: .
Race: Humain
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Ven 9 Nov - 9:26

Validation


Oui, Hayden poste encore x)
Ok parce qu'au début je pensais que tu faisais un tout nouveau personnage ^^

POUVOIRS : C'est parfait, on sent vraiment le lien entre les deux pouvoirs, ils font même presque un. Ton personnage est dangereux ! Les XMen ont de la chance de t'avoir à leurs côtés ^^

HISTOIRE : Oh pour l'emprunte optique ce n'était qu'un détail, en fait ce n'était pas grave, puisque ça ne perturbe en aucun cas le jeu ni autre, mais si tu as quand même modifié c'est comme tu veux :)
Ok c'est bon, c'est tout ce que je souhaitais pour la fin. En fait c'est pour cela que les anciens doivent refaire leur fiche, pour qu'ils adaptent directement l'histoire de leur perso au nouveau scénario, histoire que celui-ci ne soit pas mis de côté mais fasse entièrement partit de l'histoire de tous les personnages.

Non c'est bon, je n'ai plus rien à dire :P



Je te souhaite donc la re-bienvenue sur Marvel Evolution ! xD Tu es chez toi, comme avant ^^
Ta fiche est validé, tu as dès à présent accès à l'ensemble du forum.
Pour commencer :

Afin de bien t'intégrer au jeu et savoir ce qu'il s'y passe, tu peux :

Tu as la possibilité de personnaliser et d'ajouter des informations supplémentaires à propos de ton personnage dans la section "Les personnages".
Pour toute question, rendez-vous dans les "renseignements".

Bon jeu, et amuses toi bien !

______________________________________________________________________

« The greatest thing you'll ever learn,
is just to love, and be loved in return. »

avatarEnimia A. RosenbachX-Woman
Date d'inscription : 05/05/2006
Nombre de messages : 727
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: Beta (3)
Race: Mutant
Pouvoirs: Contrôle mental
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent
Ven 9 Nov - 18:42

Merci Vel' !

Oh yeah je suis dangereuse
Oui je suis désolée pour la dernière partie, je l'avais écrite dans un coin de mon ordinateur tout en oubliant de l'insérer >_>

À MOI LA BATAILLE, LES RPS ET LA FOLIE DE MEEEEEE !
Prépare toi Virginia Potts, j'arrive !

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent


Enimia - I Never Knew Daylight Could Be So Violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» IF ONLY YOU KNEW...
» Aliènor Bérénice - Petite française à New-York ||u.c.
» The Whitechapel Murderer [ PV. Zeb ]
» ghosts that we knew (posy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A R V E L . E V O L U T I O N ::  :: Création des personnages :: Se présenter :: Fiches validées-
Participer

» Proposer une intrigue
» Créer un prédéfini
» Voter pour ME
» Plus...
Personnages

» Fiches personnages
» Modifier mon personnage
» Système des niveaux
» Plus de liens utiles...
Groupes

» Groupes & Affiliations
» Journaux de Bord
» Panneau d'Affichage
» Plus de liens utiles...

Marvel Evolution © 2006 - 2013
Version 8 - Voir les Crédits.
Navigateur conseillé : Google Chrome.