M A R V E L . E V O L U T I O N
Loki ♦ King with no Crown
RSS
RSS
Une fois votre fiche de personnage, journal intime, relationship et gestion des RPs de créés,
copiez les liens des pages, et collez-les dans votre Profil dans les champs appropriés.
Les joueurs auront directement accès aux informations de votre personnage.
Signalez vos absences à vos amis en allant dans votre Profil et en indiquant la durée.
Les joueurs seront ainsi informé de votre inactivité.
Utilisez la liste des liens utiles pour naviguer rapidement sur le forum.
Après validation, si vous souhaitez modifier votre personnage (race, pouvoirs...),
veuillez suivre les indications données.
Si vous rencontrez sur le forum un membre que vous n'appréciez pas et vous que aimeriez éviter,
allez dans la gestion des "Amis & Ignorés" dans votre profil.
Lisez attentivement le scénario Civil War afin de comprendre la situation actuelle du jeu.
Dans le jeu, vous avez connaissance de certaines informations concernant les autres groupes,
mais votre personnage lui n'est pas censé connaître ces informations (missions, lieux de rencontre, membres...).
N'abusez pas de toutes ces informations qui vous sont partagés, restez CRÉDIBLES.
Vous devez respecter la logique du niveau de votre personnage comme ça l'est indiqué dans le sujet
Système des Niveaux, dans ce même sujet, vous avez toutes les infos concernant les pouvoirs.
Les multi-comptes sont autorisés pour vos personnages inventés.
Toutefois, vous n'avez droit qu'à un seul personnage Marvel par joueur.
Lorsque vous souhaitez changer d'affiliation, faites-en la demande dans le sujet des Groupes.
Arrivé au niveau 3, les apprentis devront passer une épreuve finale (examen),
accompagné d'un ancien. En savoir plus.
Consultez le lexique pour connaître l'origine de certains lieux, objets...
Veuillez remplir le formulaire de votre Profil et de la Feuille de Personnage.
Consultez régulièrement le Panneau d'Affichage des affiliations pour être tenu informé de leurs activités.
Vous pouvez participer à la vie du forum et aider le Staff à améliorer l'organisation.

Partagez|

Loki ♦ King with no Crown

<
avatarLoki LaufeysonSuper-Vilain
Date d'inscription : 06/11/2012
Nombre de messages : 154
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: Alpha (4)
Race: Jotun
Pouvoirs: Longévité, capacités divines, usage de la magie.
http://www.my-fairy-tales.org/
MessageSujet: Loki ♦ King with no Crown
Jeu 8 Nov - 14:47



(c) msninchen

Loki
« You were made to be Ruled. »





    PARTIE 1

    Nom : Durant un temps, Odinson ; à présent Laufeyson
    Prénom : Loki
    Pseudo ou Nom de Code : Dieu de la Ruse et du Mal ; utilise de nombreuses fausses identités
    Âge : Être millénaire
    Race : Jotun

    Pouvoirs : En tant que Dieu, Loki possède des capacités physiques hors du commun. De plus, il est rompu aux arts magiques sous diverses formes, pouvant notamment manier des artéfacts magiques tel le sceptre d'Odin.

    Spoiler:
     

    Niveau : Alpha (4)

    Groupe : Super-Vilains
    Rang : Membre indépendant

    Caractère : Sublime et torturé, haineux et brillant, le Prince déchu est tout en paradoxes, et il est aisé de se perdre lorsque l'on tente de percer ses mystères. L'on vous dira quantités de choses à son sujet, avérées ou calomnieuses, souvent en raison de mystifications volontaires de la part du Dieu, qui prend plaisir à paraître ce qu'il n'est pas. Vous le connaîtrez sans doute sous le masque du conquérant sanguinaire, être sans pitié ne nourrissant aucune compassion envers les peuples qu'il juge faibles. L'Humanité est ainsi pour lui une race d'esclaves en devenir, qu'il se pense capable d'assujettir et de dominer tel un dictateur, car ce peuple ne mérite rien de mieux ; ce serait même un honneur qui lui serait fait. Le meurtre le divertit comme le jeu le fait avec un enfant, la vie n'ayant pour lui pas grand prix. Loki tue des idées, met fin à des existences, mais n'est en aucun cas atteint intellectuellement par ce fait, comme si son esprit, retiré, ne parvenait plus à être touché par quoi que ce soit. Ce recul inconscient fait de lui quelqu'un de dangereux, et pas seulement à cause des pouvoirs qu'il possède, et dont il n'hésite pas à se servir : secret et sibyllin, le Dieu complote dans l'ombre, et ses machinations, autant que ses mensonges, sont des chefs-d'œuvre de machiavélisme, le posant souvent comme marionnettiste de pions inconscients, ayant plusieurs coups d'avance sur ses ennemis. Il vous sourira, puis vous poignardera dans le dos, et bien que conscients de cette réalité, vous ne pourrez vous empêcher d'admirer cet esprit brillant, élégant, assoiffé de connaissances magiques -domaine dans lequel el Prince se révèle très doué, au point où certains le disent meilleur magicien d'Asgard-, et pourtant tellement désabusé, hautain et froid, pourvu d'une vanité toute aristocratique ; tel a été le sort de bien des alliés, même puissants, que le Jotun s'est attiré à lui par le passé, sachant tisser avec brio des alliances dont il projette de n'user qu'à des fins personnelles. Ce diable beau parleur et comédien se cachera sous de bien beaux atours, raffinés et élégants lorsqu'il consent à se faire passer pour un mortel, car il apprécie la finesse des jolies choses, leur élégance racée fort semblable à la sienne, et dont doit se parer un souverain.

    Car telle est la vérité, Loki est seul, seul depuis toujours, happé par le froid de la nuit, isolé parce qu'il est envieux, parce qu'il n'est en rien exubérant ou éclatant, à l'inverse de son frère Thor. Ce sentiment d'être laissé pour compte tourna presque à la folie lorsqu'il découvrit l'identité de son véritable père ; et sous les airs avenants du menteur invétéré, que l'on aurait pu pardonner, apparut le monstre, fait de colère, de ressentiment, de psychose. Changeant d'humeur plus prestement que le temps se modifie au bord de l'Océan, Loki est indomptable, particulièrement lunatique -et donc imprévisible-, irraisonnable, mais a-t-il pour autant perdu toute raison ? Car à ses yeux le trône d'Asgard lui revient de droit, lui qui s'estime avoir été dépossédé de ce qui lui revenait de droit. Thor n'est pas capable de régner comme il convient, et Odin l'a sciemment fait passer en second durant toute son enfance afin qu'un Géant des Glaces ne devienne jamais maître d'Asgard ; ceci est pour intolérable, et son seul objectif est de réparer l'injustice dont il est la victime. Cette couronne est devenue pour Loki une obsession proche de la folie, autant que la défaite de son demi-frère, qui sera précipitée par la chute de sa précieuse Terre. Cette aliénation l'a mué en fauve à la fois violent, emporté et cruel, quoi qu'encore doué de lâcheté, Loki sachant parfaitement s'éclipser lorsque la situation tourne à son désavantage. Une fois Roi, Loki détruira Jotunheim, cette planète qu'il exècre pour y être né, faisant ainsi disparaître toute trace de ce passé honteux obscurcissant ses rêves de gloire. Solitaire, il aime cependant avoir son public, et le mieux que vous puissiez obtenir de lui serait de l'indifférence, ce qui vous permettrait au moins d'avoir la vie sauve ; il est un chef exigeant, et un éternel insatisfait, d'une précision redoutable et bien souvent incisif dans son propos. Peut-on dire que sous cette assurance empoisonnée, se cache une douleur immense, née d'un sentiment de rejet imaginé ou non, tellement profonde et viscérale qu'elle pourrait être comparée à un cancer le rongeant tout autant que sa haine ? Oh, ne vous avisez pas de le croire faible, ou de tenter de l'apaiser, car le courroux de cet écorché vif n'a pas de limite, et vous en paieriez les conséquences : Loki, homme altier et imbu de lui-même, est d'ascendance noble, et entend bien entendu que les égards dignes de son rang lui soient rendus. Ainsi, son exil est pour lui pénible, une offense de plus qui renforce sa sombre volonté de domination, lui qui refuse de s'intégrer plus que cela à la masse humaine avec les travers de laquelle il sait pourtant très bien jouer.


    Famille & Origine(s) : Loki est né sur Jotunheim, fils unique du Roi Laufey, seigneur des Géants des Glaces, et d'une mère inconnue. Il fut enlevé alors qu'il n'était encore qu'un nourrisson par Odin, qui fit de lui son fils adoptif, l'élevant avec Frigga son épouse comme le jeune frère de Thor, son enfant biologique, lui cachant ses origines véritables.
    Histoire : La nuit profonde et inextricable, le froid, le vent mugissant entre les crêtes acérées de glaciers inquiétants, un blizzard polaire flagellant un lieu maudit. Un enfant vit le jour dans le coeur de cet hiver perpétuel que connaissait Jotunheim depuis la création des Neufs Royaumes ; un fils, de faible constitution, maladif, que la mort emporterait sans doute aisément dans ses bras aussi glacés que la tempête hurlante, au sommet de la plus haute tour du palais royal. Dans l'immense bâtiment, aussi obscur qu'un puits sans fond, pas un mot, pas un mouvement : la guerre au loin rougeoyait l'horizon, et bien que le tumulte se soit apaisé depuis peu, laissant le sang des guerrier gelé à même le sol, il n'y avait personne pour veiller sur ce petit être à la faiblesse déconcertante. Une haute silhouette finit cependant par apparaître au dessus de son berceau, bardée de métal, au visage défiguré ; précautionneusement, deux mains le soulevèrent pour le regarder. Effrayé à la vue de cet homme auquel il manquait un œil fraîchement arraché, le bébé se mit à pleurer, mais le soldat fit tarir ces larmes par la chaleur que dégageaient ses paumes, douces, protectrices, rassurantes. Peu à peu, la peau de l'enfant devint rosée, et le rouge de ses iris se changèrent en un vert émeraude profond ; ainsi était la volonté d'Odin, vainqueur de l'ultime bataille opposant Asgardiens et Géants des Glaces. Alors le Père de Toute Chose quitta le palais silencieux, emportant avec lui le nouveau-né, rentrant célébrer son triomphe, et pensant offrir à ce petit une vie meilleure, auprès de son trône de lumière et de son fief de prospérité. Ainsi naquit le Mensonge.

    L'enfance de Loki fut heureuse, reconnaissons humblement au moins cela. Dans l'immense palais d'Asgard, ses rires se mêlèrent à ceux de Thor, son frère plus âgé de plusieurs années, qu'il suivait telle une seconde ombre, admirant ce courage et cette audace que possédait déjà très tôt son aîné. Tant d'histoires écoutées auprès de lui, entre les bras aimants de Frigga, tant de jeux innocents... Les deux petits Princes égayaient la vie à la Cour, tout en apprenant les bases de ce qui devrait faire d'eux plus tard des hommes accomplis. Peu à peu, ils s'initièrent au monde extérieur, et ce par les récits d'Odin, leur père respecté et affectionné, qui leur parlait chaque jour des neuf autres Royaumes placés sous sa tutelle. Les deux jeunes garçons s'émerveillaient des exploits guerriers de leur parent, tremblant à l'évocation des batailles, et brûlant de ce désir enfantin d'un jour être les témoins de semblables équipées. Oui, la maison d'Odin pouvait se montrer fière de ses deux fils... Et le Roi l'était, veillant sur ses protégés tout en s'assurant que leur éducation soit des meilleures. Il n'était plus en effet temps de se divertir : le long apprentissage qui les amèneraient à devenir les dignes héritiers d'Asgard devait succéder aux amusements de leurs jeunes années. Comme le leur dirait le suzerain, tenant entre ses mains paternelles les doigts bouillants de vie des garçonnets et déambulant dans la Salle des Reliques, tous deux seraient élevés afin de devenir des Rois... Et de protéger le Royaume des belliqueux Géants des Glaces. Dans cette immense salle où sommeillait encore Mjolnir, Loki voulut savoir si les Jotuns des légendes qu'on leur avait narrées existaient encore, mais il ne peut entendre la réponse à sa question, Thor débordant d'enthousiasme à l'idée de défaire ces erreurs de la nature. Son jeune frère sourit alors, avec tendresse et patience, lui qui déjà se montrait plus tempéré que son aîné. C'était encore le temps de l'innocence... Au fond de la pièce, une lumière bleue et diffuse s'écoulait d'un coffret scellé, attendant son heure.

    Le temps faisant son office, les différences entre les deux garçons se marquèrent un peu plus, sans toutefois amener à des oppositions tranchées. Thor, à la stature déjà remarquable, excellait en arts du combat, tandis que Loki, de plus en plus fin, préférait rester à la bibliothèque, développant une excellente mémoire ainsi qu'un don pour les études qui ravissait ses précepteurs. Vers ses dix ans, il parvint à réaliser son premier sort, la création d'une étincelle verte au bout de ses doigts graciles, ce qui l'emplit d'une joie indicible ; le petit s'empressa bien sûr de montrer ce prodige à ses proches, qui cependant ne marquèrent pas un intérêt aussi vif qu'il l'aurait souhaité : la magie passait pour être un art mineur, bien moins glorieux que la science des armes, où Thor développait bien des talents. Et où Loki ne s'illustrait pas... Peu à peu, avec l'adolescence, les deux frères prirent des chemins qui semblaient de plus en plus s'avérer divergents ; certes, ils appréciaient être ensemble, mais Thor avait Sif, et les Quatre Guerriers, ce qui formait un joyeux groupe sans manières où le benjamin ne parvenait à se trouver une place. Ne la cherchait-il pas avec assez d'ardeur ? Ou bien personne ne pensa, ou voulut lui en créer une ? Le plus jeune Prince, plus solitaire chaque jour, arborait un léger sourire peut-être envieux, peut-être tranquille, avant de se replonger dans les livres ésotériques, regardant partir au loin ses frères et ses chers camarades... Puis vinrent les premiers mauvais tours, la découverte pleine et entière de cet intellect à la fois subtil et vif qui lui permettait de manipuler et de faire passer ses bévues inaperçues. Loki avait d'abord commencé simplement, avec les serviteurs du château, puis avait gagné en audace et en inventivité, ne se faisant jamais prendre. Après tout, qui remarquait le mince et longiligne cadet, lorsque Thor faisait de plus en plus parler de lui, les courtisans l'adorant ? Tous vantaient les mérites de son frère, qui d'ailleurs ne laissaient pas indifférentes les demoiselles de son âge ; Loki quant à lui avait ainsi le champ libre, lui qui ne s'intéressait en rien aux banquets ni aux folles cavalcades. Il savait pourtant monter, et aurait pu raconter tant d'histoires passionnantes, lui qui lisait jusqu'à tard dans la nuit des ouvrages anciens couverts de poussière. Mais tel n'était pas son caractère, ni les attentes de son entourage. Son grand frère, si idéal en tout, comblaient les rêves de ses parents. Et plus le temps passait, illuminant Thor tandis que l'ombre du second rôle guettait Loki, et plus une frontière invisible se dessinait entre eux, d'abord imperceptible, puis gagnant en netteté, sans pour autant se remarquer ; allons, Loki les aimait, ils étaient ses amis, sa famille.

    L'amour finit cependant par mettre un genou à terre. Pourtant, Loki l'avait affirmé : oui, parfois, il lui arrivait d'être envieux, mais il porterait toujours son parent dans son coeur, que celui-ci n'en doute jamais. Ces mots, le Prince les avait prononcé juste avant le couronnement de Thor, une immense cérémonie réunissant tout Asgard, et au cours de laquelle Odin ferait de son premier né son successeur officiel. Juste avant également que le magicien ne laisse pénétrer un contingent de Jotuns en plein coeur du palais. Les limites avaient cessé d'exister depuis un certain temps déjà ; sa fourberie devenue art le réclamait : quel merveilleux tour que celui consistant à ruiner le grand jour de son frère ! Les géants ne parvinrent cependant à récupérer la boîte autrefois dérobée à Laufey, abattus de la main même d'Odin. Le conspirateur n'en fut cependant pas perdant pour autant : son rôle dans cette affaire ne s'était pas éventé, et une dispute avait même éclaté entre le Père de Toute Chose et son fils, opposition prévisible entre le vieux sage jugé laxiste et le jeune premier débordant de liesse vengeresse. Avec la malignité du renard, Loki opta pour une opinion neutre : on ne pouvait attaquer Jotunheim avec toute l'armée, mais ne rien entreprendre serait une preuve de faiblesse... Il n'en fallut pas plus à son frère pour organiser une vendetta en compagnie de Sif et des Quatre Guerriers, parfaitement clandestine. Loki s'y opposa mollement, avant d'accepter de se joindre à eux, non sans prévenir un garde avant de quitter le palais, afin qu'Odin soit averti et les fassent rebrousser chemin. Que pouvait-il bien leur arriver ?

    Après avoir difficilement convaincu Heimdall de leur ouvrir le Bifrost, au prix d'une nouvelle humiliation passée sous silence pour le sorcier, leur groupe gagna le Sixième Royaume, où ils furent reçus par Laufey en personne. Ce fut bien sûr Thor qui prit la parole, mais durant cet échange bravache où le Roi n'abandonnait aucun pouce de terrain à ses visiteurs importuns, il ne put que sentir le regard rouge du géant se poser sur lui à maintes reprises... Avec une adresse humble que beaucoup auraient taxé de lâcheté, Loki tenta d'amorcer un retour vers Asgard ; le tempérament emporté de Thor l'en empêcha, entraînant une bataille rangée. Il ne fallut qu'un instant de déconcentration pour qu'un géant ne saisisse le poignet de l'ensorceleur, détruisant son armure, et mettant à nu une peau devenant de plus en plus bleue... Des regards qui s'échangent. Des secondes de vide, de doute, d'horreur et de surprise. Le Jotun comme l'Asgardien comprirent ce qui advenait, ce que cela signifiait, juste avant que le guerrier n'achève la créature. La lutte faisant rage, le Prince mit de côté cette révélation terrifiante pour tenter de la vie de ses camarades, et la sienne, quoi qu'on lui put dire qu'il venait de périr un peu. Malgré l'habileté de chacun, dont Thor avec Mjolnir, Sif son épée et Loki pourvu de ses illusions ainsi que de ses dagues, Fandral fut blessé. Odin les sauva in extremis, quoi que la situation se soit déjà de trop envenimée : les tensions entre Jotunheim et Asgard, empli de traîtres et de voleurs, renaissaient de leurs cendres, ce qu'avait souhaité évité le protecteur des neufs Mondes. Thor, pour son entêtement ayant failli conduire au désastre, fut banni sur Terre, privé de ses pouvoir, ce qui causa un grand malheur au palais. Loki en fut également attristé, comme de bien entendu. Ou du moins laissa-t-il la joie d'avoir si bien nui à son frère à plus tard, car une amère découverte l'attendait.

    Dans la Salle des Reliques, ses mains se refermèrent sur le coffret lumineux, tandis que l'énergie prisonnière inondait ses veines, faisait frémir chaque cellule de son corps. Etait-il maudit ? Non, lui assura Odin. Il n'était que le fils de Laufey, à qui on avait caché la vérité durant toutes ces années pour le projet. Mais le Prince ne chercha pas à comprendre, ni même à écouter ; son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine, qui semblait se déchirer en deux sous le coup de la tristesse et de la rage. On lui avait menti, menti durant tellement de temps, prétendant l'aimer, le traiter en égal, alors qu'il n'était qu'un instrument politique, un monstre à qui on avait fait miroité un avenir qu'il ne toucherait. Il n'existe pas de mots pour décrire la détresse dans laquelle cette révélation le plongea ; en chercher serait une injure faite à la peine réelle que venait de lui infliger Odin. Odin, cet affabulateur, celui responsable de tout ceci... Celui qui avait toujours préféré Thor ; oh, mais cela devenait clair, limpide : comment aimer un Jotun, comment seulement lui accorder une sincère importance, lorsqu'il était la chair de l'ennemi, une simple prise de guerre... Les années de bonheur furent balayées, chaque sourire, chaque de soleil à jamais entaché. Rien de tout ceci n'avait été sincère, et toute cette odieuse mascarade ne cachait que trop l'appartenance de Loki à cette race qu'il avait juré de combattre et de vaincre. Son monde s'écroulait, jamais il ne pourrait être digne d'Asgard, car tuer ces monstres revenait à se tuer lui-même. Ce qu'il avait appris à haïr ne se révélait autre que son propre reflet dans le miroir. Ivre de désespoir et de rancœur, Loki vit Odin sombrer dans le Sommeil, le laissant avec ses plaies à vif, ses questions sans réponses, la vision de ce qui n'était rien de plus qu'un étranger pour lui s'écroulant, vaincu par ces sentiments si noirs l'agitant, semblables à une tempête empoisonnée. Il appela à la garde, il appela à l'aide, mais aucun secours ne lui fut prodigué.

    Thor exilé sur Midgard, la ligne de succession lui incombait de devenir Roi. Au chevet d'Odin, Frigga, elle aussi membre de ce complot atroce visant à lui cacher la vérité, lui remit le sceptre lui conférant les pouvoirs de souverain ; le nouveau maître d'Asgard hésita un instant, troublé aux mots plein d'affection d'une mère de toute façon aussi coupable que le malade qu'ils veillaient, mais finit par accepter la responsabilité qui lui revenait de droit. Il allait enfin pouvoir accomplir l'œuvre d'Odin, et devenir Roi, sans que jamais se secret ne soit connu, sans que jamais personne ne pense à ne pas l'admirer et le respecter pour son rang ainsi que sa façon de gouverner plus qu'avisée. Il fallait pourtant jouer finement, les amis de Thor commençant à se défier de lui : lors d'un voyage sur Terre, Loki apprit à Thor qu'à présent, il portait la couronne, mentant sciemment qu'à la mort de leur père, ainsi qu'au déplaisir qu'aurait Frigga à le voir rentrer. Impossible pour lui de mettre fin à son exil ; il s'agissait d'adieux, et le souverain, sous un masque de regrets, prenait pleinement en main sa destinée, là où tant de personnes extérieures avaient décidé pour lui. Son plan était simple : faire entrer Laufey à Asgard, comme pour l'inviter à finir le travail en assassinant son vieil ennemi, et passer pour un héros en sauvant son père adoptif. Le Géant des Glaces, sans faire montre d'aucune aménité particulière envers son enfant naturel, tomba dans le piège, et périt de la main de celui qui se présenta comme étant le fils d'Odin ; cela aurait pu tellement bien se terminer : Frigga le serrant dans ses bras comme dans son enfance, le Père de Toute Chose qui à son réveil le traiterait enfin comme il le méritait, et serait fier de lui... Mais Heimdall, qui le suspectait depuis le début de traitrise, s'était libéré de sa gangue de glace, et avait ramené Thor et ses camarades de Midgard, suite à la défaite du Destructeur censé annihilé toute chance qu'un autre puisse prétendre à son trône. Tout échappa alors à Loki : on découvrait ses mensonges, ses duperies, et on lui enlevait tout à nouveau, son titre, le peu d'affection qui lui restait, tout. Oh, le regard accusateur que Thor lui dédia... Cependant, il ne tomberait pas avant d'en avoir fini avec Jotunheim : il fallait que ce monde périsse, pour que ses racines disparaissent, pour qu'à jamais la honte d'être un Jotun soit étouffée. Le Bifrost devait accomplir ce sombre dessein, mais Thor le détruisit, et dans une explosion monumentale, Loki se retrouva suspendu au dessus du vide, l'espace infini s'ouvrant sous ses pieds, ses doigts serrés autour du sceptre ayant de lui, durant un bref instant, un Roi. Le Prince aurait pu le faire, pour les siens, pour le bien d'Asgard ! Odin, éveillé, dans un souffle, brisa son dernier espoir, la moindre once de sentiment rattachant l'aristocrate déchu à son monde. Sans un cri, Loki lâcha prise. Et tomba, sans que personne ne le rattrape.

    Durant combien de temps chuta-t-il ? Une seconde, une éternité ? Tout n'était qu'obscurité, vitesse, coeur brisé. Qu'importe au fond où ce trou noir le menait, plus rien ne l'attendait nul part, aucune attache d'aucune sort ne le reliait plus à rien. À demi-inconscient, le corps autant que l'esprit brisé, le paria fut recueilli par Thanos, auprès duquel, après avoir pansé ses blessures, il entreprit un long apprentissage des arts occultes, magie noire prohibée en Asgard, et à laquelle il se vouait à présent corps et âme. Une éternité sembla s'écouler, tandis que perdu au milieu des étoiles blafardes, le Jotun n'existait plus que pour accroître son savoir, et entretenir le brasier de sa haine. Car si les larmes s'étaient taries, Loki conservait au creux de son âme une flamme vibrante de colère et de peine qui, grandissant, appelait de plus en plus fort à la vengeance : non, il n'était plus la créature perdue et prostrée en quête d'attention qu'ils avaient connue, il avait grandi, et était devenu un homme, un suzerain définitivement spolié de son héritage, bien décidé à le récupérer. Et Thor paierait, ils paieraient tous pour ce qu'ils lui avaient fait, lui le légitime souverain d'Asgard. Son coeur, devenu sec et glacé, avait déjà engendré un plan : en échange du commandement de l'armée des Chitauris, le Dieu du Mensonge devait fournir à son nouvel allié le Tesseract, cube cosmique tombé sur Terre des siècles auparavant, et dont le pouvoir lui confèrerait la possibilité de régner sur l'univers. Loki fut envoyé sur Terre via le portail que constituait le Tesseract convoité ; l'Asgardien se retrouva donc en plein coeur du Shield, où personne ne s'attendait à le revoir après tant de temps passé à le croire mort. Après avoir ensorcelé grâce à sa nouvelle arme bon nombre d'agents, dont Clint Barton lui-même et le scientifique Erik Selvig, l'immortel détruisit le site, savourant sa puissance retrouvée, le Chaos qu'il venait d'engendrer. Grâce à ses nouvelles recrues, Laufeyson projeta de construire une machine apte à ouvrir l'espace temps entre Midgard et le néant reculé où stationnaient les Chitauris : il lui fallut pour cela faire main basse sur une quantité d'iridium suffisante pour pratiquer pareille brèche, cambriolage osé prenant part dans une machination autrement plus complexe. Le laboratoire où le précieux élément se trouvait enfermé se voyait doté d'un système de sécurité high-tech, nécessitant la signature rétinienne de son directeur, qui, comble de hasard, se rendait à une réception huppée donnée à Stuttgart. Vêtu tel un humain, Loki se fondit parmi les invités, et dès que l'orchestre entama les premières notes d'un morceau de Wagner, descendit avec grâce l'escalier d'honneur pour mieux estourbir un vigile et fondre sur sa proie, dont il arracha l'œil nécessaire à Barton pour ouvrir le coffre. Sans sourciller, détournant à peine le regard lorsque le sang se mit à couler, tout en élégance et en brutalité maniérée. Oh, ce plaisir irrépressible en entendant les mortels hurler de terreur, en les voyant s'enfuir désespérément, comme s'ils avaient une infime chance de pouvoir lui échapper... Ce pouvoir sur eux, c'était délicieux, une véritable drogue. Enivré, le Dieu poussa le vice jusqu'à gagner l'extérieur et, à l'aide d'illusions, contenir la foule épouvantée pour mieux la faire s'agenouiller devant lui. Tel était l'ordre des choses ! Ces créatures si basses ne devait se connaître d'autres conditions que celle-ci, car telle était leur place naturelle, loin de toute liberté ! Et ce ne serait pas ce vieil homme, poussé par un humanisme aussi aveugle qu'audacieux, qui lui barrerait la route... Captain America, secondé par Iron-Man et la Veuve Noire, compliquèrent pourtant les choses, gâchant son plaisir, dissipant cette impression formidable d'être supérieur à tous. Après un court affrontement contre Rogers, l'Asgardien finit par se rendre, de façon plutôt inexpliquée d'ailleurs ; sa captivité dut pourtant souffrir, sur le chemin menant à l'Héliporteur du Shield, de l'intrusion de Thor, désireux de régler l'affaire du Tesseract sans intervention humaine. Loki fut enlevé, et jeté sans ménagement au sommet d'une montagne ; pensez-vous qu'il eût peur pour sa vie ? Aucunement : le Dieu du Tonnerre n'obtiendrait de lui que reproches amers, et l'aveu mensonger d'une ignorance quant à la localisation du cube. Thor tenta bien d'en appeler à ses souvenirs heureux, de le convaincre de rentrer avec lui... Loki ne s'y laissa pas prendre : durant trop de temps, il s'était évertué à se persuader qu'il ne se connaissait plus aucune famille, plus aucun foyer. La douleur se fit peut-être un peu plus visible que la colère en lui, mais ce fut bien tout.

    Spectateur immobile et sage comme une image, le Dieu suivit la petite lutte entre les Héros afin de savoir qui le récupèrerait -un spectacle ma foi des plus divertissants-, avant d'être finalement amené à Nick Fury, risible espion ignorant, incapable de concevoir l'étendue du pouvoir du Tesseract. Quant à l'agent Romanoff, ce fut une autre partie de plaisir, une autre occasion de mettre en pratique son sens inné de la torture intellectuelle. Grâce à ce que lui avait appris Hawkeye à son sujet, le Jotun s'amusa à l'amener à se dévoiler, puis à la poignarder en plein coeur, et qu'importait au fond que cette malicieuse créature ait réussi à découvrir que Hulk faisait partie de ses plans, il était parvenu à la percer à jour, maigre victoire certes, mais victoire tout de même. Lors de l'attaque de l'Héliporteur, il prit la fuite, abandonnant sans regret Barton, tuant sous les yeux d'un Thor impuissant un mortel du nom de Coulson. La tristesse et la hargne dans le regard de son frère renforcèrent un peu plus sa folie ; il n'aurait souhaité pour rien au monde être ailleurs, lavé de ses fautes, pardonné et choyé. Non, car cela l'aurait privé de l'infini plaisir de tenter d'assassiner son frère en provoquant la chute de sa cellule du haut de la forteresse volante. L'espion tenta bien de le blesser, mais rien n'aurait su le ralentir, pas même son orgueil et son soi-disant manque de conviction... Loki admira avec un triomphe sauvage le fier vaisseau sur le point de s'écraser, épave volante soumise à la colère du monstre vert, et voyant ses héros plus désunis que jamais. Ces imbéciles avaient laissé le loup entrer dans la bergerie, et ne pouvaient que s'en mordre les doigts...

    De retour à New-York, il fit installer au sommet de la Tour Stark la machine du professeur Selvig, prenant par la suite la peine de converser avec un Tony Stark espiègle, quoi qu'ayant encore quelques tours dans son sac. Comme ces vermines savaient se montrer détestablement impertinentes... De colère, le Dieu projeta le héros à travers une baie vitrée, avant d'activer le portail, qui déversa dans l'atmosphère l'armée sauvage des Chitauris. Vint alors le chaos, et la guerre... Tout ce à quoi Loki avait aspiré, le premier pas vers la conquête de cette planète, vers la création de son empire. Sa route croisa à nouveau celle de Thor, dramatiquement d'ailleurs, car révélant plus que jamais l'aspect poignant de cette lutte fratricide les opposant. Non, arrêter tout cela ne s'avérait pas possible, comme le Prince s'en rendait compte en balayant du regard la ville à feu et à sang, son œuvre de destruction, son point de non retour... Et cette impossibilité tuait dans l'œuf tout remord éventuel ; la haine reprit ses droits, et d'une dague plantée dans le torse de Thor, Loki signa plus que jamais son pacte avec le Diable. Il se battit contre bien des membres des Avengers, sa pire confrontation survenant face au Hulk, qui le mit presque en pièces : ni son éloquence ni sa noblesse de sang n'avaient pu le prévenir de semblable humiliation, qui le laissa haletant et brisé en haut de la Tour Stark. Il demeura inconscient jusqu'à la fin de la bataille, et capturé sur un dernier jeu d'esprit par les héros, fut remis à Thor afin de rentrer en Asgard et d'y être jugé, poignets liés, à terre, mais pas encore vaincu.

    Pas encore vaincu, non, car quand Odin le condamna aux Geôles Eternelles, prison où le temps s'écoulait plus lentement qu'ailleurs, afin que la culpabilité ronge plus encore ses captifs, il ne s'effondra pas, demeurant mutique, obstinément rebelle. Il fallut un certain temps au magicien pour orchestrer son évasion, autant qu'il en fallut au Virus Legacy pour réaliser bien des ravages du Terre avant d'être finalement vaincu, lui aussi. Une autre peste devait pourtant bientôt frapper Midgard, car Loki s'échappa et, utilisant un des passages mystiques connus de lui seul permettant de relier les mondes entre eux, revint à New-York, la découvrant aux prises avec les Sentinelles de Hammer Enterprise. Y rester terré en attendant l'occasion propice de passer à l'action sera sans doute un peu plus ardu que prévu, mais il trouvera un moyen de s'opposer à nouveau à Odin et à Thor, et de récupérer ce trône auquel il aspire ardemment, quels qu'en soient le prix ainsi que les conséquences.

    Autres Informations : Sous sa forme de Jotun, Loki a la peau bleue, parcourue de scarifications rappelant son appartenance à la famille Royale, ainsi que les yeux rouges. Il possède toute une panoplie de poignards dont il sait se servir avec une précision mortelle.

    Personnage : Marvel film et comics
    Célébrité sur l'avatar : Tom Hiddleston
    D'autres personnages ? Non

    PARTIE 2


    Présentez-vous vous ! Et non votre personnage ;)

    Prénom : Marie
    Âge : 18
    Ville ou région : Région parisienne

    Autre chose à ajouter ? Non, sinon que le forum, quoi qu'en core en construction, semble avoir un énorme potentiel **
    Quel navigateur utilisez-vous ? Google Chrome
    Comment avez-vous découvert Marvel Evolution ? Recherche Google

______________________________________________________________________

Winter is coming.
The seas have parted, the endings started, the sky has turned to black. A killing spree through eternity, the devil
stabs you in the back. It's midnight now you must escape somehow, torture is his leisure. Don't try to hide he'll
make you subside, as he exchanges pain for pleasure. Pain for pleasure, he's the hunter you're the game.

Spoiler:
 

(c) THORLOKID & tomhiddlesbitch


Dernière édition par Loki Laufeyson le Sam 15 Déc - 16:10, édité 2 fois
avatarLoki LaufeysonSuper-Vilain
Date d'inscription : 06/11/2012
Nombre de messages : 154
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: Alpha (4)
Race: Jotun
Pouvoirs: Longévité, capacités divines, usage de la magie.
http://www.my-fairy-tales.org/
MessageSujet: Re: Loki ♦ King with no Crown
Ven 9 Nov - 18:57

Fiche terminée <3

Avec néanmoins une légère hésitation concernant le niveau global des pouvoirs, dont je laisse juges les admins :)

______________________________________________________________________

Winter is coming.
The seas have parted, the endings started, the sky has turned to black. A killing spree through eternity, the devil
stabs you in the back. It's midnight now you must escape somehow, torture is his leisure. Don't try to hide he'll
make you subside, as he exchanges pain for pleasure. Pain for pleasure, he's the hunter you're the game.

Spoiler:
 

(c) THORLOKID & tomhiddlesbitch
avatarVelusiaFondatrice
Date d'inscription : 21/04/2006
Nombre de messages : 3240
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau: .
Race: Humain
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Loki ♦ King with no Crown
Ven 9 Nov - 23:45

Validation


Loki ♥_♥ Quel superbe personnage, mais surtout, il me semble qu'on est tombés sur LA rôliste qu'il fallait :O Quelle qualité !

Rien à redire sur la fiche, tout est là, c'est exactement la fiche que l'on attend pour un personnage des films. Histoire entièrement basée sur les films, qui rejoint nos scénarios. C'est un personnage que tu as entièrement cerné, par conséquent qui sera très bien interprété, et tant mieux puisque Loki aura son rôle à jouer dans l'histoire d'ME ça c'est certain :)

Mais attention, car c'est vrai que les Asgardiens n'ont quasi rien à voir en puissance avec les mutants ordinaires (si on peut dire ça comme ça lol), il faudra donc doser toute cette puissance. Enfin, le personnage est entre de bonnes mains alors je ne me fais pas de soucis pour ça ^^

Je t'accueille les bras biieeeen grands ouverts :) Bienvenue sur ME !

Ta fiche est validé, tu as dès à présent accès à l'ensemble du forum.
Pour commencer :

Afin de bien t'intégrer au jeu et savoir ce qu'il s'y passe, tu peux :

Tu as la possibilité de personnaliser et d'ajouter des informations supplémentaires à propos de ton personnage dans la section "Les personnages".
Pour toute question, rendez-vous dans les "renseignements".

Bon jeu, et amuses toi bien !

______________________________________________________________________

« The greatest thing you'll ever learn,
is just to love, and be loved in return. »

avatarLoki LaufeysonSuper-Vilain
Date d'inscription : 06/11/2012
Nombre de messages : 154
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: Alpha (4)
Race: Jotun
Pouvoirs: Longévité, capacités divines, usage de la magie.
http://www.my-fairy-tales.org/
MessageSujet: Re: Loki ♦ King with no Crown
Sam 10 Nov - 14:47

Merci énormément !

______________________________________________________________________

Winter is coming.
The seas have parted, the endings started, the sky has turned to black. A killing spree through eternity, the devil
stabs you in the back. It's midnight now you must escape somehow, torture is his leisure. Don't try to hide he'll
make you subside, as he exchanges pain for pleasure. Pain for pleasure, he's the hunter you're the game.

Spoiler:
 

(c) THORLOKID & tomhiddlesbitch
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Loki ♦ King with no Crown


Loki ♦ King with no Crown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)
» lion king spirit of war
» ♦ Galen Evrock ♦ FINI
» ? THE CRIMSON CROWN.
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ? ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A R V E L . E V O L U T I O N ::  :: Création des personnages :: Se présenter :: Fiches validées-
Participer

» Proposer une intrigue
» Créer un prédéfini
» Voter pour ME
» Plus...
Personnages

» Fiches personnages
» Modifier mon personnage
» Système des niveaux
» Plus de liens utiles...
Groupes

» Groupes & Affiliations
» Journaux de Bord
» Panneau d'Affichage
» Plus de liens utiles...

Marvel Evolution © 2006 - 2013
Version 8 - Voir les Crédits.
Navigateur conseillé : Google Chrome.